Tunisie – Energie : un nouveau pas vers l’adhésion à l’ITIE

EITI

La Tunisie abrite, le 1er juillet prochain, la 4e réunion du conseil des parties prenantes dans le secteur des industries extractives, ce qui constitue un pas de plus vers son adhésion à l’initiative pour la transparence dans les industries extractives (ITIE).

 

En effet, le Conseil des parties prenantes compte 20 membres dont 5 représentants de la société civile. Le ministre de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique préside ce conseil. Il a pour mission de faciliter l’adhésion de la Tunisie à cette initiative, selon un communiqué du ministère de l’Energie.

Il s’agira, lors de cette réunion, d’examiner la composition et le financement du conseil ainsi que le dossier d’adhésion de la Tunisie à cette initiative et de choisir une personnalité nationale afin de piloter cette initiative. La décision de la mise en œuvre de l’ITIE avait été annoncée en juin 2012 par l’ancien Premier ministre, Hamadi Jebali, rappelle-t-on.

L’EITI a pour objectif de faciliter l’accès des citoyens et de la société civile à l’information. Et de consacrer ainsi le principe de transparence dans le secteur. Cela permettra, selon le ministère, de limiter les mouvements de protestation qui, parfois, paralysent la production.

L’ITIE est la norme mondiale pour la promotion d’une gouvernance ouverte et redevable des ressources pétrolières, gazières et minérales. Cette norme exige des pays membres la publication des informations sur la chaîne de valeur extractive. Elle exige l’octroi des droits d’extraction aux revenus du gouvernement. Et à la façon dont ces revenus bénéficient à la population, selon le site de l’ITIE.

Pour une meilleure gouvernance

Cette initiative cherche ainsi à renforcer la gouvernance publique et des entreprises. Elle cherche , également,  à promouvoir une bonne compréhension de la gestion des ressources naturelles. Et à fournir des données pour informer et mener des réformes permettant d’endiguer la corruption et aller vers une gestion plus responsable du secteur extractif. L’ITIE devrait renforcer la confiance des hommes d’affaires étrangers qui souhaitent investir dans les industries extractives en Tunisie. Dans chacun des 52 pays de mise en œuvre, l’ITIE est soutenue par une coalition formée par le gouvernement, les entreprises et la société civile.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here