OCDE / Covid-19 : la crise sanitaire laissera des traces durables

OCDE PIB Chômage

La Covid-19 a provoqué la récession la plus grave jamais observée depuis près d’un siècle. Et elle a fait des ravages en termes de santé, d’emploi et de bien-être des citoyens. Selon les Perspectives économiques de l’OCDE, publiées aujourd’hui.

En effet, l’OCDE a affirmé que la voie de la reprise économique apparaît très incertaine et vulnérable à une deuxième vague de la pandémie. Et qu’il sera aussi indispensable de renforcer les systèmes de santé et d’aider les personnes et les entreprises à s’adapter au monde de l’après-Covid.

Étant donné la faible probabilité qu’un vaccin puisse être largement accessible en 2020, et dans ce contexte d’incertitude sans précédent, le rapport a présenté deux scénarios. Il s’agit d’un scénario qui voit la pandémie être maîtrisée et un autre qui repose sur l’hypothèse d’une deuxième vague de contagions avant la fin d’année.

Production économique mondiale en chute de 7.6%

Selon le deuxième scénario, l’OCDE prévoit une chute de la production économique mondiale de 7.6% cette année. Et ce, avant de se redresser pour atteindre 2.8% en 2021.

À son plus haut, le chômage dans les économies de l’OCDE serait plus de deux fois supérieur à son taux d’avant la pandémie. Avec peu de reprise de l’emploi l’année suivante.

Dans la zone euro, les prévisions démontrent une chute du PIB de 11,5% en 2020. Il sera en baisse de 8.5% aux États-Unis et de 7.3 % au Japon.

Selon le premier scénario, le rapport prévoit une diminution de l’activité économique mondiale de 6% en 2020. Et dans la zone OCDE, le chômage pourrait passer de 5.4 % en 2019 à 9.2% en 2020.

Egalement, le rapport prévoit une chute du PIB de 9% dans la zone euro, de 7.3% aux États-Unis et 6% au Japon.

OCDE Covid-19 Prévisions économiques

Economies émergentes

Parallèlement, la croissance dans les économies émergentes, telles que le Brésil, la Russie et l’Afrique du Sud, pourrait plonger de 9.1%, 10% et 8.2% respectivement. Et ce, dans le scénario des deux chocs successifs. Ainsi que de 7.4%, 8% et 7.5% en cas de choc unique.

Quant à la Chine et à l’Inde, les prévisions de l’OCDE tablent sur un PIB moins affectés. Accusant respectivement une baisse de 3.7 % et 7.3 % dans le deuxième scénario. Et de 2.6% et 3.7 % dans le premier scénario.

En conclusion, il ressort du rapport que dans les deux scénarios, après une reprise initiale rapide de l’activité, il faudra beaucoup de temps. Et ce, pour que la production retrouve ses niveaux d’avant la pandémie. La crise sanitaire laissera des traces durables.

De ce fait, les niveaux de vie vont baisser, le chômage sera élevé et l’investissement restera atone. Dans les secteurs les plus affectés comme le tourisme, l’hôtellerie et les loisirs, les pertes d’emploi toucheraient particulièrement les personnes peu qualifiées, les jeunes et les travailleurs du secteur informel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here