Suspension de la production dans les champs de Nawara et El Waha

champs gazier de Nawara

La production dans les champs gazier de Nawara et pétrolier d’El Waha, à Tataouine, a été suspendue mardi à minuit. Et ce, suite à une grève des ouvriers pour une durée de 3 jours, du 3 au 5 juin. La compagnie autrichienne OMV exploite ces deux champs.

La Fédération générale du pétrole et des produits chimiques a lancé cette grève dans les champs de Nawara et pétrolier d’El Waha. Et ce, après le licenciement de 23 cadres et agents permanents et contractuels de façon arbitraire, selon le préavis de grève publié le 18 mai dernier.

Selon le communiqué de la fédération, « cette action a été décidée après l’échec de la séance de conciliation. Celle-ci s’est tenue au siège de l’Inspection générale du travail. Et ce, en l’absence de la direction de la compagnie ».

« Les revendications du syndicat stipulent la réintégration des travailleurs licenciés, l’arrêt des déductions de salaires des cadres et agents effectuées sans consulter le syndicat, ainsi que la restitution des prélèvements du mois d’avril ». Indique à l’agence TAP le membre de l’Union régionale du travail, Adnen Yahyaoui.

Le préavis de grève dans les champs gazier de Nawara et pétrolier d’El Waha mentionne également l’arrêt du remplacement des cadres et agents permanents par des travailleurs intérimaires qui coûtent plus cher.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here