L’UGTT contre les cessions au port de Radès

port de Radès - l'économiste maghrebin

Le secrétaire général de l’UGTT a affirmé que le syndicat a déposé un préavis de grève à la Société Tunisienne d’Acconage et de Manutention (Stam). Une grève organisée comme signe de protestation contre les cessions prévues au port de Radès.

Le syndicat de la Société Tunisienne d’Acconage et de Manutention (Stam) a déposé un avis de grève. Affirme le secrétaire général de l’UGTT Noureddine Taboubi. Lors de son intervention sur les ondes radiophoniques d’Express FM. La grève est prévue pour le 11 juin. Ladite grève pourrait paralyser les activités au sein du port de Radès. La grève ciblera tous les ports de la Tunisie.

Elle vise les cessions prévues au port de Radès.  Par ailleurs, il ne manque pas d’accuser le ministre du Transport Anouar Maârouf de vouloir créer la tension. D’après lui, les responsables du ministère tiennent des propos contradictoires lors des discours officiels et les  réunions. D’ailleurs, le PDG de la STAM a signé l’annexe 2 relatif à des cessions prévues au port de Radès.

En effet, plusieurs chiffres confirment l’urgence d’agir pour mettre en place une panoplie de réformes. Et ce pour sauver le secteur. Qu’on en juge. En Tunisie, 95% du commerce extérieur passe à travers le secteur portuaire, dont 70 à 80% à travers le port de Radès. D’ailleurs, la Tunisie a perdu sur les dix dernières années, plus de 40 places au classement international du Logistic Performance Index de la Banque mondiale. Elle passe de la 60ème place en 2007 à la 105ème place en 2018.

Privatiser la STAM ou faire intervenir dans son capital un partenaire stratégique fait aussi partie de la solution. Et parmi les autres réformes proposées, on note aussi le fonctionnement du port et de la STAM 24h/24, à travers une répartition des horaires. Et ce, pour éviter la congestion du port, d’une part, et réduire le temps d’attente, d’autre part. En adoptant cette démarche, les navires ne se trouveront plus dans le besoin d’attendre pendant des heures interminables.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here