Migration clandestine: les recherches des disparus en mer se poursuivent à Sfax

migration

Dans le contexte de la migration clandestine, 20 migrants irréguliers, pour la plupart originaires du gouvernorat de Sfax, ont péri en mer. Et ce, lors d’un naufrage à l’aube de ce samedi 23 mai, près des côtes sfaxiennes.

Une fois de plus, la migration clandestine est de retour. Et avec elle son comptage macabre. Ainsi, le ministère de la Défense affirme qu’une équipe de plongée relevant de la base navale de Sfax poursuit ses recherches. Et ce, suite au chavirement, dans la nuit du 22 au 23 mai, d’une embarcation, au large de Thyna. Elle transportait des migrants irréguliers.

Par ailleurs, dans un communiqué, le département indique qu’entre les 21 et 25 mai, la Marine nationale secourait onze personnes. Elle repêchait aussi un corps dans la localité de Ras Tabia, dans la délégation de Thyna. Tout en notant que six personnes sont encore portées disparues.

En outre, la même source ajoute que la Marine nationale participe à l’opération de recherche; à la suite d’une information parvenue au district de la Garde maritime du Centre. Et ce, au sujet d’un bateau tombé en panne avec à son bord des migrants clandestins. Ces derniers ont été conduits au port de pêche de Sfax.

Sur un tout autre plan, le ministère de la Défense assure que quatre patrouilles sont mobilisées quotidiennement pour contribuer à l’application des mesures de déconfinement ciblé et du couvre-feu, en coordination avec les unités sécuritaires de Sfax ville et Sfax-Nord.

A noter aussi, que la Marine nationale a contribué, récemment, au pompage d’environ 45 mille litres de gasoil dans l’épave du bateau commercial « Lady Sandra » échoué à 5 milles des côtes de Djerba.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here