Phosphates: les résultats de la CPG en chute libre

CPG

Le résultat d’exploitation et le résultat net de la Compagnie des Phosphates de Gafsa sont en chute libre ces dernières années, avec un déficit de plus ou moins 100 MD, en 2017. Les charges du personnel de la compagnie est, pourtant, en hausse continue, dépassant les 250 millions de dinars (MD), à fin 2019.

Selon des données, publiées mercredi, par le ministère de l’Energie, des Mines et de la Transition énergétique, le résultat de la CPG est passé de 400 MD en 2012, à près de 50 MD en 2014, et depuis 2015, la société est dans une situation déficitaire (plus de -120 MD en 2017).

Cette situation rend encore plus difficile l’état de la CPG qui devrait traiter avec un coût de production plus élevé que le prix de vente de phosphate. En 2019, le coût de production par tonne avoisine les 250 MD, alors que le prix est de l’ordre de 190 MD. Le rapport des entreprises publiques, publié récemment par le ministère des Finances, fait état d’un endettement de la CPG de l’ordre de 105 D, à fin 2017, en hausse de 18%, par rapport à 2016.

Pour rappel,la compagnie n’a pas effectué pendant le premier semestre la maintenance annuelle des laveries. Car elle n’a travaillé qu’avec 30% de l’effectif. Dans une déclaration à Express fm le PDG de la CPG Ali Khamili affirme que si tout va bien la compagnie produira entre 4 et 4,5 millions de tonnes. Ce qui reste en deçà de l’objectif prévu, à savoir 5,5 millions tonnes.

L’objectif était de fournir des quantités importantes pour le Groupe chimique afin qu’il puisse effectuer sa relance. Ali Khamili affirme que depuis dix ans, la CPG n’a jamais pu atteindre le niveau de 2010, date de référence, à savoir 8 millions de tonnes.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here