Covid-19 : transmissible par la parole ?

covid-19
Copyright : Adobe-Stock

Les questions qui tournent autour du Covid-19 sont nombreuses. Notamment sur la manière dont il agit mais aussi sur ses modes de transmission.

L’une des questions qui se posent est : faut-il tousser ou éternuer pour transmettre le virus du Covid-19 ou la transmission se fait–elle par des situations normales de la vie comme le fait de parler ?

Pour savoir si les gouttelettes de salive générées par la parole de porteurs asymptomatiques du SRAS-CoV-2 peuvent transmettre la maladie, des scientifiques américains ont mené une expérience en laboratoire.

Dans un environnement aérien fermé, des chercheurs de l’université du Nebraska ont demandé à des volontaire de répéter, à haute voix et pendant 25 secondes, les mots « Stay healthy » (« Portez-vous bien »). Ils ont par la suite procédé à la mise en évidence des micro-gouttelettes de salive par le biais d’une lumière laser.

Les gouttelettes de salive restent en suspens

L’Académie des sciences des États-Unis (PNAS) a publié dans ses comptes rendus les conclusions de l’expérience. Celle-ci a montré qu’en parlant fort une personne peut générer l’équivalent de plus de 1 000 gouttelettes contaminées par minute. De plus, les gouttelettes de salive restent en suspens. Elles ne disparaissent qu’après un laps de temps qui s’étale entre 8 et 14 min.

Selon les scientifiques, ces observations confirment une probabilité substantielle que le fait de parler normalement pourrait constituer un mode de transmission aéroportée de virus dans un environnement clos.

Si l’expérience permet de démontrer que la parole engendre l’émission de micro-gouttelettes de salive, elle ne permet pas de confirmer avec certitude qu’il s’agit d’un mode de transmission du Covid-19. Et ce, du fait qu’elle a été menée sur des personnes saines. Les résultats s’appliquent donc à toute maladie transmissible par des gouttelettes de salive.

Même si ces résultats ne sont pas spécifiques au Covid-19, cette expérience appuie les recommandations des autorités sanitaires sur le port du masque dans les espaces collectifs.

Rappelons qu’il limite la transmission de la maladie notamment chez les porteurs asymptomatiques. Une recommandation à appliquer autant que possible et où que l’on aille !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here