Circuits de distribution : le ministère du Commerce opte pour la numérisation

numérisation des circtuis de distribution
La subvention profite à hauteur de 80% aux personnes qui n'y ont pas droit.

« Opter pour la numérisation du secteur du commerce. Objectif : maîtriser les circuits de distribution et des entrepôts frigorifiques et lutter contre la contrebande et le monopole ». A indiqué le ministre du Commerce Mohamed Msilini.

Les travaux de numérisation sont au stade d’essai. M. Msilini a également, souligné la nécessité d’œuvrer pour identifier des solutions scientifiques à même de garantir la réformer de ce système. Ce qui demande de gros efforts. D’autant plus que la subvention profite à hauteur de 80% aux personnes qui n’y ont pas droit.

Evoquant le commerce extérieur, il a aussi indiqué que le gouvernement œuvre à contrôler et à réduire l’importation pour protéger le produit national. Tout en soulignant que l’exportation demeure libre. Et ce, pour favoriser la commercialisation des excédents de production des produits agricoles.

S’agissant des pommes de terre, il a expliqué qu’en coordination avec les ministères de l’Agriculture et des Finances, le stock régulateur de pommes de terre a été fixé pour la saison 2020, à environ 40 mille tonnes. Et d’ajouter que le ministère a encouragé l’exportation vers la Libye.

En ce qui concerne les résultats du contrôle économique, le ministre du Commerce a fait savoir que 33 mille visites ont été réalisées. Lesquelles ont abouti à la levée de 5 mille infractions et à la saisie de 194 tonnes de légumes et fruits, 210 tonnes de farine et 160 tonnes de semoule et de pâte. En plus de la publication de 17 décisions d’interdiction d’approvisionnement et d’autres décisions de fermeture.

Assurer la sécurité alimentaire et industrielle

Pour sa part, le président de la commission parlementaire de l’agriculture, de la sécurité alimentaire, du commerce et des services Moez Belhaj Rhouma a souligné le rôle important du ministère du Commerce à assurer la sécurité alimentaire et industriel.

Il a, en outre, exprimé la disposition de la commission à coopérer avec le ministère pour réaliser les réformes nécessaires, telles que l’organisation des marchés et la restructuration de certains secteurs.

Notons que les députés ont souligné, à cette occasion, la nécessité d’identifier des solutions pratiques. Et ce pour lutter contre la montée des phénomènes de monopole et de contrebande. Contrôler les circuits de distribution et les entrepôts frigorifiques. Et réduire l’importation et réduire les obstacles entravant l’exportation de l’excèdent de production.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here