Quand les expositions se mettent elles aussi en visite virtuelle

Expositions

On appelle cela les rendez-vous virtuels. Les expositions s’y mettent aussi. Depuis le confinement, les activités culturelles se multiplient non pas dans la vie réelle, mais en virtuel.

En effet, plusieurs expositions, qu’on soit en Tunisie ou ailleurs,  proposent des évasions virtuelles.

Ainsi, de Tunis à Milan, ou encore de New York à Wuhan, en passant par Paris et Alger, les artistes où qu’ils soient, partagent leur vécu durant cette crise mondiale sans précédent.

Car, ce que nous vivons aujourd’hui est un moment historique. Même si on associe le « moment historique » à une évasion virtuelle. Ce qui marque un changement inédit.

Et si le confinement que nous vivons a le potentiel de devenir une période de transition vers une nouvelle ère plus digitalisée? Cela aura été par la nécessité de l’enfermement et de l’immobilité. Ce paradoxe et cette impérieuse présence de quatre murs, nous amène à faire des visites guidées en virtuel.

En tout cas, COVID-19 ou pas, la culture se devait d’être présente. Même si on se trouve confinés depuis la mi-mars, les musées et les monuments se sont adaptés au confinement. Et ce, en rendant leurs contenus sur les réseaux sociaux à la fois plus variés et plus accessibles, avec des visites virtuelles gratuites. Comme la découverte du Château de Versailles, dont les origines remontent au XVIIe siècle. Il fut successivement un relais de chasse, un lieu d’exercice du pouvoir et dès le XIXe siècle un musée. Composé du Parc et des jardins ainsi que des châteaux de Trianon, il s’étend sur 800 hectares.

Idem pour le Musée du Louvre qui avance plus de 2000 publications… Même si le musée le plus visité au monde a fermé ses porte, cela n’empêche que sa visite virtuelle connaît une fréquentation assez remarquable. Avec 400 000 visiteurs par jour, contre 40 000 auparavant.

Et oui, des photos, des tableaux, avec les visites virtuelles, en 3D parfois, nous permettent de rêver un peu…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here