Le beau diable et le bon Dieu

Ramadan Les Tunisiens

Ramadan en mode déconfinement progressif, c’est ce qu’on nous a promis. Mais attention aux effets retour. Ne courez pas à votre propre perte, nous recommande le Livre Sacré. D’ici peu, on sera fixé. Et les favoris des sondages sont…Kaies Saied et Abdellatif Mekki.

Je vous l’ai bien dit, un grand peuple les Tunisiens : ils encensent ce qu’ils auraient dû brûler, et brûlent ce qu’ils auraient dû porter en estime. On me rétorquera que c’est la rançon de la démocratie…Répéter inlassablement « restez chez vous » et s’indigner devant l’indiscipline et l’inconscience. Il n’y a rien de plus capiteux que cette attraction vers l’abîme. Et depuis près de dix ans, les Tunisiens ne font que cela.

Qu’un Ridha Jaouadi sorte encore une fois du bois pour nous la rejouer en mode culture ennemi du peuple en stigmatisant ses acteurs. Cela vous donne une idée du gouffre…Fais-toi peur pour survivre au cœur du manque, sans jamais perdre confiance, ou quand désinvolture et confusion rythment notre quotidien. Pourtant, le potentiel existe, tout comme les bonnes solutions. Allez dire à la cupidité de faire profil bas, alors que la pénurie lui fait de ces yeux.

Formidables sont les Tunisiens

Pourtant, un ordre établi a été renversé ! Abellatif Mekki, tel un Zorro avec son cheval et son grand lasso pour nous sauver du coronavirus ! On croit rêver ! Quelques larmes et trois petits tours en se démenant comme un beau diable. L’affaire est close. Suffisant en tout cas pour faire de ce docteur et faucon parmi les faucons d’Ennahdha, un homme tout à fait honorable…

A quelques encablures, à Carthage, il aura suffi là aussi que le Président de la République décide, dans un geste louable, d’envoyer en renfort une équipe médicale tunisienne en Italie, pour que ses thuriféraires montent le son en sortant – vous l’aurez deviné – tous les superlatifs !

Je vous l’ai dit, ils sont formidables les Tunisiens, toujours prêts à donner du tambour quand le populisme est caressé dans le sens du poil !

On dit, à juste titre, qu’une carte est un modèle simplifié de la réalité…Et la réalité peut s’avérer terrible. Je suppose que comme moi, vous avez été effarés par la désolation qu’on a pu voir devant les bureaux de poste du pays.

Ne pas savoir cartographier ceux qui sont dans le dénuement…l’autre Tunisie, c’est aussi et surtout cela ! Ramadan kerim et que le bon Dieu vous protège.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here