Le Parti des travailleurs dénonce la poursuite de la politique d’endettement

endettement - L'Economiste Maghrébin

Le Parti des travailleurs dénonçait, dimanche, la poursuite de la politique de l’endettement. Et ce, suite à l’annonce par le Gouvernement de l’obtention d’un prêt de 750 millions de dollars du FMI (environ 2200 millions de dinars).

Ainsi, le parti a appelé au gel du remboursement de la dette, du moins durant cette année. De ce fait, il invite les forces nationales à conjuguer leurs efforts. Et ce, pour faire face à l’endettement. Et imposer un traitement rigoureux des répercussions de la pandémie du Covid-19.

Il a, par ailleurs, souligné que le nouveau crédit pourrait porter l’endettement à 80% du PIB. Il s’agit d’un crédit contracté auprès du FMI. Mais également de l’emprunt obligataire émis par la Banque centrale de Tunisie (BCT) sur le marché financier. Pour rappel, l’ARP a adopté récemment ce crédit.

Le Parti des travailleurs a ainsi exhorté les forces nationales à assumer leurs responsabilités. Et à exercer plus de pression sur le gouvernement. Et ce, afin de stopper ce dérapage dangereux menaçant l’économie et l’avenir du pays.

Il a réitéré son appel à trouver d’autres sources pour financer le Budget de l’Etat et faire face à la pandémie. En obligeant les sociétés et les entreprises étrangères à suspendre le transfert de leurs bénéfices au titre de l’exercice 2019. Ou en instaurant une taxe exceptionnelle sur les entreprises économiques et les institutions financières. Tout en rationalisant les importations et en déclarant la guerre contre les pratiques de monopole et de spéculation.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here