Abir Moussi: « Nous devons ainsi réfléchir pour le bien commun »

Qalb Tounes Abir Moussi L'Economiste Maghrébin

Accorder plus de prérogatives au chef du gouvernement selon l’article 70 de la Constitution, le vote à distance pour les députés? Autant de questions…Abir moussi, présidente du PDL revient sur la proposition suggérée par le chef du gouvernement de vouloir plus de prérogatives comment le stipule  l’article 70 de la Constitution, elle a répondu: « Nous n’avons pas encore pris position ».

Abir Moussi souligne dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com: « A l’heure actuelle, on doit sauver le peuple tunisien. Nous devons ainsi  réfléchir pour le bien commun et non individuel. L’enjeu n’est pas lié à des calculs partisans. Nous demandons d’avoir le plan d’action économique du gouvernement, comment compte-t-il procéder ? Si le plan d’action du gouvernement est prêt, est-il exécutable. De ce fait, nous pouvons ainsi déterminer quels sont les domaines concernés « . 

Et de poursuivre: « Ceci étant, compte tenu des mesures, elles sont insuffisantes. D’ailleurs, notre position est claire, on aurait dû suspendre les vols au moment où a été décidé l’arrêt des cours. Cela s’est fait tardivement. Pour chaque retard, il y a un coût ».

Sur un autre plan en période de confinement, les députés peuvent travailler à distance. A ce niveau, Abir Moussi a répondu: « Nous n’avons pas de problème. Par exemple en sein de la commission, le nombre n’est pas aussi  grand et il est tout à fait possible de voter à distance.  Cela dit, pour la plénière, on ignore comment cela va se passer vu le nombre des députés ( 217). 

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here