Covid-19 : faut-il se tourner vers le dépistage rapide ?

dépistage

Dans le contexte actuel de la lutte contre le Covid-19, les scientifiques se lancent dans une course contre la montre pour trouver des solutions. En vue d’optimiser la prise en charge, des tests de dépistage rapides ont été conçus. Leur certification ne s’est pas fait attendre.

Le dépistage du Covid-19 repose sur des méthodes de détection moléculaire, coûteux fastidieux et surtout lents.

Or, la conception de tests rapides permettrait une meilleure réactivité face un grand afflux de patients vers les hôpitaux, ou pour dépister les individus à grande échelle.

Parmi les tests de dépistage ayant obtenu une approbation officielle, le test Cepheid Xpert Xpress SARS-CoV-2 conçu aux Etats Unis. L’autorité sanitaire américaine la Food and Drug Administration, a délivré en urgence une autorisation pour ce test diagnostic COVID-19 le 23 Mars dernier.

Ce test sera réalisé dans des structures qui lui seront dédiées. Il permettra l’obtention de résultats en quelques heures. Ainsi, la société Cepheid a annoncé la mise en route des tests pour le 30 mars prochain.

Une entreprise belge certifiée pour distribuer les tests

La Belgique, quant à elle, peut se vanter d’avoir fait mieux. Et ce par la conception d’un test de dépistage encore plus rapide. Ce test repose sur la mise en évidence des protéines virales. Il permet d’obtenir une confirmation en l’espace de 15 minutes.

Ce test de dépistage est conçu par la société Coris BioConcept. Il s’est révélé positif pour  7 patients sur 10 ayant des charges virales élevées de COVID-19.

L’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé l’AFMPS a ainsi décidé de délivrer la certification à l’entreprise belge pour vendre et distribuer les tests.

Bien que moins précis que les tests de dépistage moléculaires, ce test permettrait de mettre en route des procédures de prise en charge sans perdre de temps. Notons que les 30% des dépistés restants pourront être testés. Et ce par le biais de la biologie moléculaire si l’on souhaite ne pas passer à côté des faux négatifs.

Il est temps de repenser la manière dont sont dépistés les patients. Et peut être même élargir le dépistage clinique par la généralisation de la prise de la température sur les lieux publics.

A Nancy et dans d’autres villes de France, les tests de dépistage sont réalisés en drive in. Il s’agit d’une procédure inédite. En effet, le patient se fait dépister tout en restant dans sa voiture. L’objectif étant d’éviter la contamination des structures de santé.

Prenons-en de la graine et innovons, la Tunisie nous en remerciera !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here