Centre de protection des personnes âgées : aucun infirmer n’est contaminé

personnes âgées

La directrice du Centre de protection des personnes âgées (CPPA) de la Manouba, Fathia Aouadi a démenti, mardi, des rumeurs qui ont circulé sur les réseaux sociaux. Et selon lesquelles un infirmier suspecté d’être positif au coronavirus, aurait contaminé certains pensionnaires du centre.

La directrice du Centre de protection des personnes âgées a affirmé que les pensionnaires ainsi que les agents de services du CPPA sont en bonne santé. « Aucun cas de contamination n’y est enregistré », dit-elle.

La rumeur avait circulé suite à la fermeture des services d’urologie, de néphrologie et d’anatomopathologie, de l’hôpital de La Rabta. Et ce où un cas de contamination au Covid-19 a été confirmé chez un patient. Il a subi une intervention chirurgicale dans le service d’urologie, selon la directrice du Centre. « Et comme, l’un des infirmiers prestataires de services pour le compte du CPPA, travaille dans cet hôpital, la rumeur a pris de l’ampleur ». A-t-elle expliqué.

Fathia Aouadi a fait savoir que l’infirmier en question travaille dans le service des maladies thoraciques de l’hôpital de La Rabta. Et non pas dans les services ayant fait l’objet de la décision de fermeture. Elle a, en outre, affirmé qu’il ne s’est pas présenté au CPPA depuis jeudi dernier. D’ailleurs, « cet infirmier ne fait plus partie du staff de l’institution », a-t-elle précisé.

Elle a encore mis en garde contre les rumeurs. Ces informations risquent de semer la panique chez les personnes âgées et déstabiliser leur psychologie.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here