Baisse des prix du pétrole brut : la Tunisie mise sur des recettes additionnelles

pétrole-baisse-prix

La Tunisie bénéficiera de la baisse du prix de pétrole brut Brent. Et ce, à cause de la propagation du coronavirus. C’est ce qu’indique le ministre des Finances Mohamed Nizar Yaïche. Il estime que cette régression pourrait réduire la valeur de la subvention des hydrocarbures. Ainsi que mobiliser des recettes supplémentaires au budget de l’Etat.

Le budget de l’Etat pour l’année 2020 a été élaboré en adoptant un prix de référence du baril de pétrole (Brent) de 65 dollars. Alors, que le prix de pétrole brut brent a régressé pour atteindre 33,81 dollars. Et ce, après la baisse de la demande mondiale à cause de la propagation du coronavirus.

La valeur de la subvention des hydrocarbures accapare 45% (1,880 milliards de dinars) du volume du budget alloué à la subvention. On l’estime à 4,18 milliards de dinars. La Tunisie importe près de 40% de ses besoins énergétiques.

Le ministère des Finances étudie actuellement avec le ministère de l’Industrie la possibilité de recourir à une opération de « hedging » (couverture du risque) pour couvrir le ¼ de la consommation nationale de pétrole. Et ce, en vue de garantir une assurance contre la hausse des prix de pétrole au cours des prochaines années.

Il convient de signaler que le gouvernement tunisien a lancé en septembre 2018 une première opération « Hedjing ». En acceptant l’intervention de la Banque Mondiale dans l’exécution de l’opération de couverture des risques, consistant notamment en la protection du budget de l’Etat contre la flambée des prix du pétrole et de son impact direct sur le coût de subvention.
Cette opération a permis de couvrir le 1/3 de la totalité des importations pétrolières annuelles de la Tunisie pour une durée de 12 mois.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here