L’Espérance lourdement sanctionnée par la CAF

L’Espérance vs CAF

Les autorités tunisiennes mettent fin aux rumeurs. Elles confirment que les deux matchs programmés entre l’Espérance et Zamalek et l’ESS et Wyded auront bien lieu en présence du public.

Cependant, la CAF a sévèrement sanctionné l’Espérance. Et ce, pour les débordements ayant entaché le match du Caire.

En effet, des rumeurs, alimentées par des médias égyptiens et marocains, évoquaient des matches à huis clos. Et ce, pour les deux rencontres programmées ce week-end entre Zamalek et Wydad, respectivement contre l’EST et l’ESS. A cause de l’enregistrement du premier cas de coronavirus en Tunisie. Alors, la réponse des autorités tunisiennes ne s’est pas faite attendre.

FTF : pas de huis-clos

Ainsi, la Fédération tunisienne de football a démenti vigoureusement ces rumeurs. Elle déclare: « Contrairement aux informations qui ont circulé concernant l’éventualité de faire disputer les quarts de finale retour de la ligue des Champions d’Afrique à huis clos, la Fédération affirme qu’aucune correspondance ou annonce officielle ne lui sont parvenues. De ce fait, les déclarations ou informations sur un huis clos n’engagent que leurs auteurs. Elles ne reflètent pas la position officielle des institutions concernées de l’Etat ».

D’autre part, Ahmed Gaâloul, le nouveau ministre des Affaires de la Jeunesse et du Sport, a précisé dans un entretien téléphonique avec le président de la FTF, Wadii Jarii, que l’autorité de tutelle travaille conjointement avec le ministère de la Santé pour assurer le bon déroulement des matches retour des quarts de finale de la Ligue des champions, en présence du public.

Enfin, Abdellatif Mekki, le ministre de la Santé a indiqué mercredi que les deux matchs se joueront vendredi et samedi 6 et 7 mars. Et ce, en présence des supporters des deux clubs.

Des rumeurs pas totalement infondées

Pourtant, ces rumeurs ne sont pas totalement infondées. Puisque, suite à l’annonce, lundi dernier par le ministre de la Santé, d’un premier cas de contamination par le coronavirus chez un Tunisien âgé de 40 ans, le directeur général des soins de santé de base, Chokri Hamouda, suggérait hier mercredi, dans une déclaration à une radio privée « qu’il serait préférable d’imposer le huis clos ».

La main lourde de la CAF

Sur un autre volet, notons que le jury disciplinaire de la CAF vient de prendre, il y a à peine quelques heures, une série de sanctions très sévères contre les doubles champions d’Afrique en titre. Et ce, suite aux incidents survenus vendredi dernier au Caire après le sifflet final du quart de finale aller de Ligue des Champions, face au Zamalek.

Ainsi, le coach de L’Espérance Mouine Chaabani et son adjoint Majdi Traoui se voient infliger quatre matchs de suspension. Et ce, pour « comportement agressif, menaces et mots offensants » prononcés à l’encontre du corps arbitral.

Les deux hommes devront s’acquitter d’amendes, respectivement de 20.000 et de 50 000 dollars.

Pour leur part, le capitaine Khalil Chammam et le milieu de terrain algérien Raouf Benguit écopent de six matchs de suspension et 40 000 dollars d’amende pour le premier. Khalil Chammam est accusé d’avoir « craché » sur les officiels. Et quatre matchs de suspension et 20.000 dollars d’amende pour le second.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here