Ralentissement des crédits à l’économie à 3,6% à fin 2019

crédits à l'économie

Les crédits à l’économie connaissaient un fort ralentissement, en évoluant de 3,6% en glissement annuel (GA) à fin 2019; contre 8,9% une année auparavant.

En effet, c’est ce que souligne la Banque centrale de Tunisie (BCT). Et ce, dans sa note sur « les évolutions économiques et financières et leurs perspectives à moyen terme ».

D’ailleurs, cette évolution s’explique par la forte décélération des crédits aux particuliers (0,4% en décembre 2019 contre 5,5% en 2018) et des crédits aux professionnels (4,7% en 2019 contre 10,2% fin 2018).

Ainsi, la décélération des crédits aux particuliers a concerné, à la fois, les crédits à la consommation (1,9% à fin 2019 contre 10,3%) et au logement (1,9% à fin 2019 contre 6,5% fin 2018), en relation avec l’effet du resserrement de la politique monétaire sur la capacité d’endettement des ménages.

Pour les crédits aux professionnels, le ralentissement a revêtu un caractère généralisé en touchant tous les secteurs d’activité. Et  notamment le secteur industriel, selon la même note.

De plus, la BCT a ajouté que les besoins moyens des banques en liquidité se sont maintenus, en décembre 2019, sur une tendance baissière. Pour avoisiner 11,8 milliards de dinars, après avoir été aux alentours de 12,2 milliards le mois précédent et 16 milliards un an auparavant.

Cette évolution a été soutenue, notamment, par la poursuite des opérations de vente de devises par les banques à la BCT (opérations nettes de 643 MD) et les effets expansifs exercés par le retour des billets de banques (129 MD).

S’agissant des taux d’intérêt, le taux moyen pondéré (TMP) des opérations principales de refinancement s’est maintenu, en décembre 2019, inchangé à 7,75%. Quant au TMM, il a quasiment stagné au voisinage du niveau enregistré un mois auparavant, soit 7,81% après 7,80% en novembre 2019.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here