Ons Jabeur balaie la 58e mondiale, Malek Jaziri joue la malchance

Malek Jaziri et Ons Jabeur

Ons Jabeur s’est qualifiée pour les 16èmes de finale du tournoi de Doha après avoir battu la Tchèque Katerina Siniakova. Malek Jaziri se retrouve aujourd’hui en face du redoutable n°1 mondial Novak Djokovic. Le comble de la malchance !

La tenniswoman, Ons Jabeur a assuré, hier dimanche, sa qualification pour les 16èmes de finale du tournoi de Doha (Qatar). Et ce, après avoir sèchement battu la Tchèque Katerina Siniakova, 24 ans, 58e mondiale, en un peu plus d’une heure, par deux sets (6-3 et 6-2).

A savoir que la championne tunisienne est passée directement au tour principal de ce tournoi, grâce à son nouveau classement de 44e mondiale.

Douce revanche

Pour rappel, la victoire d’Ons est une revanche méritée. Dans le passé, elle s’est inclinée à quatre reprises devant la jeune joueuse tchèque. Sa dernière défaite remonte au tournoi de Wimbledon 2018 où elle avait été éliminée en deux sets à 1.

Entre-temps, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Notre championne semble gonflée à bloc. La Preuve? Son mémorable dernier match face à Simona Halep, au cours duquel la 2e mondiale fut malmenée jusqu’aux ultimes secondes de la rencontre.

Par la suite, Jabeur défiera la gagnante de la rencontre qui opposera ce lundi les deux américaines Jennifer Brady, 45e mondiale et Alison Riske, 18e mondiale. La dernière est une vieille connaissance. Car elle vient d’être battue par la Tunisienne en 16e de finale (7-6, 1-6, 6-3), il y a à peine une semaine au tournoi international de Dubaï.

Jaziri hérite du numéro 1 mondial

Contrairement à notre championne qui semble surfer sur des vagues positives, la chance tourne encore le dos à Malek Jaziri aux Émirats.

En effet, pour la troisième fois, en autant de participations au tournoi international de Dubaï, le Tunisien affrontera cet après-midi Novak Djokovic la tête de série n°1. Lequel en plus est le numéro 1 mondial.

Or, le pauvre Jaziri semble abonné aux confrontations avec les têtes de série n°1.

Déjà, en 2016, il héritait de Novak Djokovic, alors tête de série n°1, mais au deuxième tour.

En 2017, rebelote. Il jouait contre Andy Murray également n°1 mondial et tête de série n°1 à ce moment là.

Enfin, comble de malchance, il était opposé en 2018 à la tête de série n°1, Grigor Dimitrov, 4e mondial.

Alors que Jaziri traverse une pénible période puisqu’il a dégringolé au 259e rang mondial, le Serbe, absent du circuit depuis son titre à l’Open d’Australie, va tenter d’égaliser ou de dépasser à Dubaï palmarès le Suisse Roger Federer.

Et ce n’est pas le Tunisien, au creux de la vague, qui va stopper son élan. A moins d’un miracle…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here