Béja : les agriculteurs réclament l’augmentation de leur quota en fourrage

agriculteurs - l'économiste maghrébin

Des dizaines d’agriculteurs des localités de Ksar Mezouar et de Hamrounia observent un rassemblement de protestation à Béja-ville. Et ce,  pour réclamer leur quota en fourrage du mois de février, afin de faire face au déficit pluviométrique.

Les agriculteurs appellent à l’augmentation de ce quota fixé à 500 kg pour chaque agriculteur. Ils considèrent ainsi que cette  quantité est  insuffisante dans la conjoncture actuelle.

Le président de l’Union régionale de l’agriculture, Chokri Djebbi, signale à l’agence TAP que le quota pour chaque agriculteur a été fixé à 500 kg afin de pouvoir couvrir le plus grand nombre de demandes. Jusqu’à présent 160 tonnes ont été distribuées dans la délégation de Béja-Nord sur un total de 230 t réservées à la délégation. Le reste sera distribué dans les prochains jours.

Djebbi précise que le ministère de l’Agriculture a annoncé une augmentation, prochaine, du quota de la région de Béja. Et ce,  à raison de 10 à 20 tonnes de fourrage pour chaque délégation.

Pour rappel, la Tunisie fait face au risque de la sécheresse.  L’agriculture tunisienne étant tributaire de la pluie. Cependant en période de basse pluviométrie, les agriculteurs sont obligés de creuser des puits.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here