Le ministère des Affaires culturelles annule la visite de l’écrivain argentin Alberto Manguel

Alberto Manguel - l'économiste maghrébin

Voici une nouvelle qui ébranle la scène littéraire tunisienne. Le ministère des Affaires culturelles demande l’annulation de la première visite en Tunisie de l’écrivain, traducteur et critique littéraire argentino-canadien Alberto Manguel.

Invité par la Maison du roman, Alberto Manguel devait effectuer sa première visite en Tunisie. Et ce, pour donner une conférence sur « L’art de la lecture et la place de l’imaginaire dans le vécu actuel ».  Mais, à la grande surprise du directeur de la Maison du Roman, Kamel Riahi, le ministre des Affaires culturelles ordonne « de reporter l’accord sur la tenue de l’événement jusqu’à l’arrivée du prochain ministre des Affaires culturelles du prochain gouvernement ».

Ainsi, la situation semble épineuse pour plusieurs raisons. Kamel Riahi explique dans un courrier envoyé au ministre des Affaires culturelles les répercussions de la décision. En effet, plusieurs amateurs de livres et de littérature ont déjà acquis des livres de l’écrivain. Et ce, pour les lire afin de pouvoir discuter avec lui dans le cadre d’une rencontre-débat. Laquelle devrait avoir lieu à la Cité de la Culture. D’ailleurs, cette organisation est le résultats de long mois de préparation.

A cela s’ajoute que la décision du report intervient à J-2 de l’événement. Puisque le voyage de l’écrivain est prévu pour le 21 février pour être à Tunis le 22 février. Pis encore, l’imprésario de l’écrivain a fixé plusieurs rendez-vous avec des médias tunisiens pour des interviews. Par ailleurs, une annulation pareille pourrait porter atteinte à l’image de la Tunisie.

Faut-il encore rappeler qu’un écrivain ou artiste est capable de promouvoir l’image d’un pays. Le ministère des Affaires culturelles n’a même pas pris la peine d’acquérir les billets d’avion pour l’invité.

Car, la Maison du roman de la Cité de la Culture est le premier espace consacré au roman dans le monde arabe. Dirigée par le romancier et critique Kamel Riahi, cette institution représente un lieu de convergence idéelle autour du roman arabe et étranger qu’elle célèbre tout au long de l’année. C’est un lieu d’échanges et de dialogue permanent. Et une structure ayant pour objectifs la promotion des auteurs et du roman tunisiens, la diffusion des créations romanesques en Tunisie et dans le monde. Elle représente également un centre de documentation sur la littérature tunisienne et mondiale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here