Coup d’envoi de la 8 ème édition d’Expo Finances

Expo finance

Le financement des start-up, l’innovation et l’inclusion financière constituent les thèmes centraux de la 8ème édition du Salon International des banques, de l’assurance et des services financiers. « Expo Finances » se tient du 13 au 15 février au Centre des Expositions Tunis – La Charguia. 

D’ailleurs, le thème clé d’Expo Finances 2020 est le financement des start-up, l’innovation et l’inclusion financière. 

Ainsi, plusieurs intervenants participaient à l’inauguration de ce huitième salon Expo Finances. Notamment: MM. Ridha Chalghoum, ministre des Finances et Samir Majoul, président de l’UTICA. 

Dans ce cadre, Expo Finances met en avant l’innovation digitale appliquée aux transactions financières. Ainsi, elle fait la promotion des moyens de paiement, tels que le paiement mobile. Ce faisant, avec la participation active des sociétés Fintech à cette manifestation. 

Ridha Chalghoum : « Mettre une technologie de pointe en termes de cybersécurité »

Pour sa part, Ridha Chalghoum, ministre des Finances, souligne que les défis sont de taille concernant la cybersécurité. 

En effet, il précise: « Nous devons améliorer et entrer dans ce nouveau monde. D’ailleurs, le plus grand investissement des banques consiste à mettre une technologie de pointe en termes de cybersécurité pour protéger notre économie. »

De son côté Nadia Gamha, la vice-gouverneur de la Banque centrale de Tunisie encourage les nouvelles technologies auprès des banques et les institutions financières. Elle précise: « Nous appuyons les banques pour qu’elle se dirigent vers la digitalisation des services bancaires. De ce fait, nous venons de mettre en place des établissements de paiement qui s’inscrivent dans la continuité des efforts nationaux initiés par la BCT. « 

Aujourd’hui, les nouvelles technologies de sécurité des transactions sont le défi à relever. Il est important de nos jours de promouvoir différents produits bancaires et financiers.

Quant à Habib Belhaj Guider, président de l’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers APTBEF, il a fait savoir que l’Expo Finances représente une occasion exceptionnelle. Elle ouvre à des rencontres et des échanges entre porteurs de projets, professionnels de la finance et de la banque et amateurs d’innovation.

De ce fait, les exposants, lors des workshops et les panels d’experts, se sont tous mis d’accord sur le fait que la digitalisation est un vivier d’opportunités. Cela permet d’être en timing dans le monde des nouvelles technologies. 

Parallèlement à l’exposition, Haythem El Mir, Chief Executive Officer Keystone en Tunisie s’exprimait également. « Nous sommes connectés à internet, nous subissons les mêmes risques et les mêmes menaces. Malheureusement l’année 2019 était une année plus au moins négative en termes de data et d’impact sur les entreprises ». 

Sécurité, où en sommes-nous? 

Cependant nombreux sont ceux qui notent parmi les grandes défaillances de nos systèmes de protection, le manque de compétences et la fuite des cerveaux. De ce fait, Haythem El Mir indique: « Les compétences sont très rares. D’ailleurs, le plus grand problème en Tunisie est le départ des ingénieurs essentiellement. Dans le domaine de sécurité, il faut beaucoup de sécurité et de protection. La solution qu’on envisage est d’accentuer le facteur formation et développement de compétences. »

Par ailleurs, le programme est riche et varié, entre workshops animés par des experts, formations et compétition de cybersécurité.

Rencontrée lors de cet évent, Namia Ayadi Berrayana, Responsable Communication externe d’Attijari Bank, met en avant l’offre « Rez9i ». Ainsi, c’est une offre destinée aux petites entreprises. Tout comme elle met en avant la plateforme SWIVER qui permet aux petites entreprises de gérer la trésorerie.

Enfin, rappelons que les panels d’experts sont répartis sur les deux premiers jours. Ils porteront sur des thèmes tels que le decashing, les enjeux du digital et de la data science dans la bancassurance. De même que le digital payment et l’accompagnement des startup. Également, des formations porteront sur le digital au service du risk management. Et une simulation d’exercice de protection des systèmes d’information (CTF).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here