Grève des taxis individuels : les raisons de la colère

taxis individuels - l'économiste maghrebin

L’Union Tunisienne des Taxis Individuels observera un sit-in tout au long de la journée du lundi 24 février 2020. Affirme le secrétaire général de la centrale patronale, Faouzi Khabouchi, dans une déclaration aux médias. Ainsi, les chauffeurs de taxis individuels grondent.

En effet, cette grève est motivée par plusieurs raisons. En effet, la revendication principale de la prochaine grève n’est autre que la diminution du nombre des applications du taxi individuel. D’ailleurs, le secrétaire général considère que les dernières applications des taxis sont des intrus dans le secteur. De ce fait, il s’agit d’une nouvelle concurrence contre les taxis individuels.

« Nous avons interpellé, à maintes reprises, le ministère du Transport, mais en vain », lance-t-il. Il rappelle, également, l’existence d’une circulaire stipulant l’assainissement du secteur. Cependant, cette circulaire n’est pas en vigueur d’après lui.

Par ailleurs, le secteur fait face à plusieurs difficultés. Il s’agit de l’accumulation de la CNSS, des sociétés de leasing ainsi que celles de l’assurance et de vente des pièces de rechange des voitures.

D’ailleurs, dans un communiqué rendu public, aujourd’hui, l’Union a critiqué la rudesse des procès imposés aux taxistes, la cherté des carburants et l’escroquerie que ses adhérents subissent de par les pratiques des sociétés de vente des voitures aux plans au niveau de la qualité et de la garantie.

En effet, les chauffeurs de taxis individuels ont mené plusieurs mouvements de protestation sous fonds de revendications.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here