Bachtobji : « La vision américaine dévie la cause palestinienne de la légitimité et des résolutions internationales »

Bachtobji-deal du siècle - l'économiste maghrébin

La Tunisie a réitéré lors de la réunion d’urgence des ministres arabes des Affaires Etrangères, tenue samedi au siège du secrétariat général de la Ligue Arabe, son appui au peuple palestinien. Et ce, dans son combat pour recouvrer ses droits légitimes à l’autodétermination. Ainsi qu’à l’édification d’un Etat libre et indépendant sur sa terre limité aux frontières de 1967.

« La justice et les droits des palestiniens ne sont pas négociables » assure la Tunisie par la voix de son secrétaire d’Etat aux Affaires Etrangères chargé du département, Sabri Bachtobji.

Dans son allocution, Bachtobji a estimé que « la vision américaine dévie la cause palestinienne de la légitimité. Ainsi que des résolutions consacrées par la communauté internationale durant les décennies passées ».

« La pulvérisation des références établies du processus de paix et le non-aboutissement à des solutions à la hauteur de la juste cause palestinienne risquent d’attiser les tensions dans la région arabe. Et de raviver les conflits. Ainsi que de menacer la sécurité et la stabilité du Moyen-Orient ». Lit-on dans le texte du communiqué du département des Affaires Etrangères.

Fort de son statut de membre non-permanent au Conseil de Sécurité, la Tunisie a appelé à prendre une position arabe unifiée, vis-à-vis des nouveaux développements concernant la cause palestinienne. Et ce, de manière à entreprendre une action commune et efficace au niveau international. Afin d’appuyer notamment les droits légitimes des Palestiniens.

Le Conseil des ministres arabes des affaires étrangères avait refusé cette vision américaine plus connue sous l’appellation de « deal du siècle ». Soulignant, ainsi, l’attachement des ministres arabes des Affaires Etrangères au processus de paix et aux Résolutions internationales.

Le Conseil a également mis l’accent sur la volonté des ministres des Affaires Etrangères d’interagir rapidement. Principalement avec toutes les parties internationales. Et ce, en vue de prendre les mesures nécessaires face à tout plan qui vient bafouer les droits des Palestiniens. Et piétiner les fondamentaux du processus de paix.

Bachtobji présidait la délégation tunisienne qui a pris part à la réunion d’urgence des ministres arabes des Affaires Etrangères. Notamment en présence du Président Palestinien Mahmoud Abbas. La réunion en question s’est focalisée sur la vision américaine concernant le «plan de paix au Moyen-Orient ».

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here