Importations d’habillement de l’UE : la Tunisie demeure en recul !

importations habillement 1
photo crédits : Tissu Fiesta

Le Président de Evalliance, Jean-François Limantour, vient de publier une analyse. Elle porte sur les performances des principaux fournisseurs de l’Union européenne, en matière d’importations d’habillement. Et ce, au mois de novembre 2019 par rapport à leur niveau de novembre 2018.

Selon cette analyse, les importations européennes d’habillement reculent de 5 % en novembre 2019, par rapport à leur niveau de novembre 2018. Néanmoins, elles enregistrent une croissance soutenue de 4,2 % sur les onze premiers mois de 2019; pour s’établir à près de 82 milliards d’euros.

Ainsi, la Tunisie demeure en recul par rapport à ses modestes performances de 2018. Ses exportations vers l’Union européenne ont régressé de 1,7 %. Et ce, malgré la hausse de 4,2%, durant l’ensemble de l’année 2019, des exportations tunisiennes du secteur textile, habillement et cuir.

En effet, « la Tunisie est le dixième fournisseur en importance de l’Union européenne. Elle souffre non d’un déficit de compétitivité qui demeure à un excellent niveau; mais d’un environnement socio-politique complexe. Il est générateur d’incertitudes pour les donneurs d’ordres et investisseurs étrangers. » C’est ce que souligne Jean-François Limantour.

Et d’ajouter: « A ceci s’ajoute le fait que les exportations tunisiennes d’habillement sont concentrées sur deux marchés actuellement peu porteurs. A savoir la France et l’Italie. »

Le Maroc impacté par la faiblesse du marché français

Par ailleurs, à l’échelle maghrébine, Jean-François Limantour note un tassement des exportations du Maroc vers l’UE au cours des onze premiers mois de 2019. Les exportations du Maroc n’ont évolué que 0,5 % seulement !

En outre, « l’année devrait donc se terminer en demi-teinte pour ce partenaire historique de l’Union européenne », estime Jean-François Limantour.

A cet égard, cette contre-performance est essentiellement, explique le Président de Evalliance, due à la faiblesse du marché français. Il s’agit du second marché d’exportation du Maroc après l’Espagne. C’est un marché gangrené par les insupportables et incessantes grèves des gilets jaunes. Puis des syndicats opposés aux réformes de la retraite.

Néanmoins, les chiffres relatifs aux importations européennes d’habillement montrent une progression du Sri Lanka. Mais le recul des pays est-européens, tels que la Macédoine.

Au final, Evalliance a pour objet de contribuer au renforcement des relations de partenariat et à la coopération économique entre d’une part les pays de l’Union européenne et, d’autre part, l’Asie du Sud-Est et la Méditerranée. Et ce, dans les secteurs du textile, habillement, cuir et chaussures et luxe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here