Système LMD en vigueur en Tunisie, abandonné au Maroc

Système LMD - l'écoomiste maghrebin

Le système LMD (Licence, Master, Doctorat) en vigueur au Maroc, depuis 2004, prendra fin dès septembre prochain.  C’est ce qu’annonce le ministre marocain de l’Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Saaid Amzazi.

Lors d’une conférence de presse tenue récemment, le ministre affirmait que le ministère a choisi de changer le système LMD par le système Bachelor. Ce système est celui des pays anglo-saxons. Mais pourquoi le Maroc a-t-il choisi de mettre en place ce régime? Le ministre a précisé que l’adoption du Bachlor facilitera la mobilité des étudiants marocains. C’est ce que rapporte l’Agence Ecofin.

Cependant, cela n’est pas du goût des étudiants africains qui veulent poursuivre leurs études au Maroc. En effet, le problème de l’équivalence de diplôme va se poser à eux. Mais, il s’agit d’une ouverture sur une perspective internationale. Puisque les titulaires du Bachelor marocain n’auront pas de soucis d’équivalence une fois installé dans les pays anglo-saxons. A noter que plusieurs centres de recherche marocains sont unanimes sur le fait d’adopter le Bachlor et l’abandon du système LMD. Et ce, après avoir identifié plusieurs défaillances.

Alors que le Maroc a choisi cette voie, le régime universitaire tunisien continue à utiliser le régime LMD. Et ce malgré ses défailles. Car, ce régime a subi l feux des critiques de l’Union générale des étudiants de Tunisie (UGET) et de plusieurs universitaires tunisiens.

Déjà, l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique Slim Khalbous affirmait, en juillet 2018, que la Tunisie a échoué dans l’application du système LMD.

Enfin, notons que l’ex-président Ben Ali annonçait l’adoption du système LMD en juillet 2005.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here