Huile d’olive: l’ONAGRI décortique 11 marchés internationaux

huile d'olive

L’Observatoire National de l’Agriculture (ONAGRI) propose une analyse sur l’exportation de l’huile d’olive. Ainsi, il apparaît que les exportateurs tunisiens d’huile d’olive peuvent tirer profit de l’exonération d’impôts sur les importations de ce produit. Et ce, sur les marchés, japonais, canadien, américain et suisse.

Cependant, « les exportateurs tunisiens sont, néanmoins, contraints de payer des impôts estimés à: 9% vers le Brésil; 10% sur le marché chinois; 10% sur le marché russe; 36% sur le marché britannique; et 45% sur le marché indien ». C’est ce qui ressort également de l’analyse de l’ONAGRI.

Ainsi, l’observatoire a décortiqué la situation des principaux marchés de l’huile d’olive dans 11 pays. A savoir: la Chine, le Japon, le Brésil, les Etats-Unis, la Russie, la Suisse, la Corée du Sud, le Canada, l’Inde et le Royaume-Uni.

De ce fait, l’observatoire a examiné les spécificités douanières de ces marché. Dans la perspective de les explorer pour l’absorption de l’excédent de la production nationale d’huile d’olive durant la saison 2019-2019. Elle est estimée (production nationale) à 350 000 tonnes, cette année.

D’ailleurs, l’ONAGRI prévoit, à travers son analyse, d’aider les décideurs en Tunisie à prendre connaissance des variétés de l’huile d’olive importée par les pays précités. De même que les quotas d’exportation permis à la Tunisie et aussi les obstacles et difficultés en matière d’impôt et d’accès à ces marchés potentiels.

Quant au prix de l’huile d’olive vierge en 2018, il avait oscillé entre 3,7 dollars/kg sur le marché russe, 4,7 dollars sur les marchés canadien, américain et britannique. Ce prix avait aussi oscillé entre 4,8 dollars sur le marché de la Corée du Sud, 5 dollars sur le marché chinois, 4,5 dollars sur les marchés indien et suisse, 5,6 dollars sur le marché brésilien et 5,8 dollars sur le marché japonais.

Carte des marchés de l’huile d’olive

Toutefois, d’après les données de l’ONAGRI, les exportations tunisiennes d’huile d’olive vers le marché chinois ont accusé une baisse de 36% pendant la période entre 2014-2018. Notons que la Tunisie a injecté un volume de 154 tonnes d’huile d’olive dans le marché chinois, en contrepartie des importations de l’ordre de 39 mille tonnes.

Par ailleurs, le volume des exportations tunisiennes vers le marché japonais au cours de la période 2014-2018 a augmenté de 57%. Soit un total de 375 tonnes d’huile d’olive tunisienne.

En outre, le Canada a importé de la Tunisie un volume de 7,2 mille tonne d’huile d’olive. Les exportations tunisiennes vers ce marché ont évolué de 25% entre 2014-2017.

Pour l’Inde, les importations de ce pays sont estimées à 66 tonnes (un quota de 12,6 mille tonnes). Sachant que les exportations tunisiennes vers ce marché ont augmenté de 12% au cours de la même période.

De même, les exportations tunisiennes vers les Etats-Unis se sont accrues de 20%. Les importations de ce pays en provenance de la Tunisie sont estimées de 184 mille tonnes en 2018. La Grande-Bretagne a importé 67 tonnes.

Enfin, le marché russe a absorbé en 2018, 152 tonnes d’huile d’olive et le marché suisse a réalisé 467 tonnes. Alors que les importations coréennes en matière d’huile d’olive tunisienne se sont élevées, entre 2014-2018, de 231% (25 tonnes en 2018).

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here