BVMT : Bilan de l’activité boursière 2019

Bourse de Tunis Covid-19 Mars 2020

Durant l’année 2019, l’activité boursière a connu des moments difficiles et une volatilité sans précédent. Des aléas de tous genres, surtout sur le plan national. Ces aléas ont affecté brusquement le volume des échanges et la tendance générale des indices. Selon la récente publication de la BVMT intitulée « Bilan de l’activité boursière 2019 ».

L’activité boursière a été marquée en 2019 par une conjoncture nationale très difficile pour l’investisseur. Ce dernier a été désorienté par le manque de visibilité et le climat d’attentisme, favorisés par les échéances électorales, ainsi que par le mouvement haussier des taux. Et par conséquent, un arbitrage des investisseurs en faveur des placements monétaires.

Malgré cette situation, la performance globale des sociétés cotées n’a baissé que modérément, avec des résultats semestriels en baisse de 6,2%. Mais le revenu global en hausse de 8,5% pour les trois premiers trimestres de 2019.

Par ailleurs, l’activité boursière a clôturé l’année 2019 sur une note légèrement défavorable avec un Tunindex en baisse de 2,06%. Et ce, après avoir progressé de 15,76% en 2018 et de 14,45% en 2017.

En effet, le montant global des émissions réalisées par les sociétés cotées et autorisées par le CMF à fin novembre 2019 a atteint 885 MDT pour 26 opérations. Ce nombre est réparti entre 8 emprunts obligataires qui ont porté au total sur 280 MDT. Ainsi qu’un emprunt obligataire émis selon les principes de la finance islamique et un titre participatif pour 25MD T. S’ajoutent à cela 16 augmentations de capital pour 580 MDT.

L’indice Tunindex

En 2019, l’indice de référence Tunindex a évolué en dents de scie. Tout en clôturant en régression de 2,06% à 7 122,09 points.

Après une forte baisse de 6,66% au 19 mars 2019, le Tunindex a pu inverser sa tendance. Et ce, pour atteindre son plus haut niveau annuel. Tout en effaçant la totalité de ses pertes avec + 7,24% au 16 juillet à 7278,89 points. Cette hausse a été portée essentiellement par les publications des résultats des sociétés cotées au titre de 2018 (+7,1% par rapport à 2017) et les distributions des dividendes.

Durant le 2ème semestre, le Tunindex a subi principalement les effets des tensions politiques. Notamment à l’occasion de deux élections législative et présidentielle.

Estimé en Dollar, le Tunindex a enregistré une hausse de 4,15%. Et estimé en Euro, il s’est apprécié de 6,98%.

L’indice Tunindex20

Le Tunindex20 a répliqué la tendance similaire de l’indice Tunindex. Il a clôturé l’année 2019 avec un repli de 3,70% à 3 128,47 points.

Cette prestation est due à la régression des cours de la moitié des valeurs qui le composent. Notamment, Carthage Cement (-42,23%), ICF (-27,43%), Magasin Général (-25,87%), Attijari Bank (-14,90%) et OTH (-13,23%).

Les indices sectoriels

Le bilan annuel des indices sectoriels est en rouge. Sur les 13 indices, uniquement quatre ont réalisé une performance positive en 2019.

Pour les indices des sous-secteurs, l’indice « Assurances » s’est octroyé la meilleure performance. Et ce, avec une progression de 7,88%. Et l’indice « Produits ménagers et de soin personnel » a évolué de 5,19%.

A l’exception de l’indice « Matériaux de Base », qui a réalisé un gain de 1,39%, tous les autres indices de super-secteurs ont réalisé des performances négatives.

De son côté, l’indice « Industries » a réalisé la plus forte régression. Soit une baisse de 14,83%. Suivi de l’indice « Services aux consommateurs » avec -14,69% et  l’indice «Sociétés financières » avec – 0,37%.

Evolution de la capitalisation boursière du marché

La capitalisation boursière du marché a baissé de 2,69%, pour s’établir à 23724 MDT contre 24380 MDT à fin 2018.

Cette baisse est due principalement à une baisse généralisée des cours sur la place de Tunis. Mais aussi à la radiation de la société « Elbene Industrie ». Et ce, suite à une demande qui émane de ladite société.

Les sociétés financières dominent encore la capitalisation du marché. Et ce, avec une part de 50,7%. Suivies par les Biens de Consommation et l’Industrie qui s’accaparent respectivement 35,6% et 7,1%.

Les dix plus fortes capitalisations boursières de la Cote ont représenté une part de 62,9% de la capitalisation globale du marché. Notamment pour une valeur de 14921 MDT.

Evolution du volume des échanges

En 2019, le volume global des échanges a enregistré un repli de 12,2%. Pour ainsi atteindre 3367 MDT contre 3837 MDT en 2018.

Les volumes échangés ont accaparé 47,2% du volume global des échanges. Ainsi que 7% sur le Hors-Cote et 46,8% pour les enregistrements et les déclarations.

Le volume des échanges sur la Cote

Sur la Cote, le volume des échanges a baissé en 2019 de 36,9%. Et ce, pour se situer à 1590 MDT contre 2521 MDT en 2018. Soit un volume moyen quotidien de 6,4 MDT contre 10,1 MDT en 2018.

Les échanges de titres de capital ont représenté 84% du volume des échanges sur la Cote. Et ce, pour un montant de 1329 MDT en 2019 contre 1 899 MDT en 2018.

Les transactions de blocs ont représenté une part de 34% du volume des échanges sur les titres de capital. Ainsi qu’une part de 29% sur la Cote. Soit 456 MDT en 2019 contre 470 MDT en 2018.

Quant à la part des transactions sur les titres de créances, elle a représenté 16% du volume traité sur la Cote. Soit 261 MDT en 2019 contre 621 MDT en 2018.

Répartis par secteur, les échanges sur titres de capital ont été dominés par le secteur «Biens de Consommation ». Ce secteur a accaparé 31,9% du volume des échanges sur la Cote, soit 424 MDT. Suivis par le secteur « Finances » avec 28% et le secteur «Santé» avec 10,9%.

Les échanges sur les titres de capital ont été dominés par les Tunisiens. Et ce, avec une part de 72,2% du volume. Suivi des OPCVM avec 13,4%. Les étrangers ont, quant à eux, accaparé 12,8% du volume sur les titres de capital. Le volume des échanges sur le marché Hors Cote et les opérations d’enregistrement et de déclarations.

Le montant des transactions sur le marché Hors Cote a augmenté de 22,5% pour atteindre 203MD contre 166MD en 2018.

Les opérations d’enregistrement et les déclarations ont porté sur 1574 MDT contre 1151 MDT. Soit une progression de 36,8%.

Comportement des actions cotées

En 2019, la balance des variations des cours a été légèrement plus marquée par les baisses. Ces baisses ont touché 44 valeurs contre des hausses de 37 valeurs.

Les valeurs les plus performantes sont CELLCOM qui a clôturé l’année avec un rendement de 147,3%. Suivies de MPBS avec 91,5% et SIPHAT avec 76,5%

En revanche, la baisse la plus importante a touché les valeurs SERVICOM, MIP et UADH. Ces dernières ont baissé respectivement de 66,8%, 63,3% et 49,7%.

La participation étrangère

Les acquisitions effectuées en 2019 par les étrangers sur les titres cotés ont totalisé 189,7 MDT contre des cessions de 151,7 MDT. Ce qui a fait ressortir un solde net positif de 38 MDT.

La capitalisation boursière détenue par les étrangers est passée à 5867 MDT. Tout en représentant 24,73% de la capitalisation globale du marché. Contre 6071 MDT et une part de 24,90% en 2018.

 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here