Ennahdha affirme qu’il n’est pas question de changer Habib Jemli

ennahdha - l'économiste maghrebin

Les concertations relatives à la formation du gouvernement n’ont pas échoué. C’est ce qu’affirme mouvement Ennahdha. Et ce lors d’une conférence de presse, tenue aujourd’hui, 23 décembre, à son siège à Tunis.

Intervenant lors de la conférence de presse, le leader au mouvement Ennahdha, Imed Hammami a reconnu, quand même, que du temps a été perdu du 8 au 22 décembre 2020. Dans le même sillage, il affirme que le parti demeure à la disposition du Chef du gouvernement désigné Habib Jemli. Il n’exclut pas la possibilité d’annoncer la composition du gouvernement la semaine prochaine.

En effet, Imed Hammai a estimé que le refus du Courant démocrate de faire partie du gouvernement n’est pas justifiable. « Surtout que le Chef du gouvernement a validé toutes leur demandes », précise-t-il.  Revenant, sur la prise de position du Mouvement Echâab de ne pas faire partie du gouvernement, il indique que ce refus est indissociable de la prise de position du Courant démocrate.

Par ailleurs, le leader Noureddine Arbaoui a démenti catégoriquement que le Chef du gouvernement s’est accaparé 15 portefeuilles ministériels. Et d’affirmer qu’il a décidé de nommer à neuf ministères des personnalités indépendantes, réservant cinq ministères aux partis politiques.

Pour lui, accorder des ministères à des personnalités indépendantes est un signal positif. De même, il affirme qu’il n’est pas question de changer Habib Jemli par une autre personnalité politique. Ce changement ne pourrait advenir que dans un contexte dangereux, poursuit-il. Et de continuer que le Mouvement Ennahdha peut garantir 109 voix pour la formation du gouvernement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here