Kerkennah : « Il est nécessaire de trouver une solution à l’érosion marine »

Kerkennah érosion marine

Il est nécessaire de trouver une solution au problème de l’érosion marine qui menace l’île de Kerkennah – Sfax. Et ce, par la préparation d’un dossier de projet intégré. Ce dossier doit être présenté au Fonds Vert pour le Climat. C’est ce qu’indique le ministre des Affaires locales et de l’environnement, Mokhtar Hammami.

Lors de sa visite hier à Kerkennah, le ministre a appelé les membres du Conseil municipal à demander à la Banque des Gènes de replanter les végétaux qui caractérisent l’île. Ainsi que de les développer.

Il a saisi, cette occasion, pour s’enquérir de l’avancement des projets bloqués dans la région. Notamment le projet du port de Sidi Youssef. A cet égard, il a appelé à accélérer la finalisation des études de ce projet avant la fin de 2019.

En outre, M. Hammami a visité le projet de la décharge contrôlée de l’île, lancé depuis plus de neuf ans. Dans ce sens, il a promis d’intervenir pour résoudre les problèmes fonciers entravant son entrée en exploitation.

Par ailleurs, il a fait part de sa décision de réserver une enveloppe de 100 mille dinars supplémentaire. Et ce, pour la levée des déchets dans la région. S’ajoute à cela un autre montant similaire pour l’aménagement de la corniche.

Ensuite, le ministre a décidé d’octroyer une enveloppe de 300 mille dinars pour finaliser les travaux du projet de construction d’une salle couverte.

De leur côté, les habitants de la région ont évoqué les problèmes auxquels ils font face. Notamment la marée rouge qui a entraîné la mort de nombreux poissons. Ainsi que les difficultés relatives à l’intégration des ouvriers des chantiers dans la société de développement de Kerkennah.

A cet égard, Mokhtar Hammami s’est engagé à dédommager les pêcheurs victimes du phénomène de la marée rouge. Et ce, le plus tôt possible.

Avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here