Produits de coloration capillaire : un risque accru de cancer du sein ?

coloration capillaire

La beauté joue un rôle central dans nos sociétés. Si bien que l’adage « il faut souffrir pour être belle » est largement accepté. Dans cette logique, les femmes ne ménagent pas leurs efforts  pour suivre les nouvelles tendances.

Seulement, certains produits cosmétiques pour la coloration capillaire sont à l’heure actuelle de plus en plus contestés. La question qui se pose ainsi est : cette quête de la beauté vaut-elle la peine au point que l’on mette sa santé en danger ?

Il est établi que de nombreux produits capillaires peuvent provoquer le cancer du sein. Et ce,  parce qu’ils contiennent des composants chimiques perturbateurs endocriniens.

Des scientifiques américains de la National Institute of Health vont plus loin, en mettant en évidence un lien entre l’application de coloration capillaire et le risque accru de cancer du sein.

Pour ce faire, les scientifiques ont suivi près de 46 000 femmes âgées de 35 à 74 ans. Sur une période moyenne de 8 ans, 2 794 cancers du sein ont été identifiés.

Ainsi l’étude révèle que l’utilisation de coloration permanente est associée à un risque de cancer du sein 60% plus élevé chez les femmes noires, et 8% de risque plus élevé chez les femmes blanches, avec un risque plus élevé de survenue de 9% en moyenne.

Se tourner vers des cosmétiques plus propres

Par ailleurs, les scientifiques ont identifié un risque accru de survenue de cancer du sein pour les colorations semi-permanentes. Ainsi que pour les produits de lissage de cheveux. Ils estiment également que le risque augmente avec le nombre d’applications. Plus elles sont régulières, plus  le risque de survenue de cancer est élevé.

Les résultats sont cependant moins alarmants qu’il n’y paraît. Dale Sandler, auteur principal de l’étude et directeur au NIEHS, affirme, en effet, qu’il est peu probable que le risque de développer la maladie soit dû à un seul facteur. Il recommande cependant « d’éviter ces substances chimiques ».

Vu la présence de composés chimiques dangereux pour la santé, il serait plus judicieux de réduire le nombre d’applications ou même de se tourner vers des cosmétiques « plus propres ». Les cosmétiques naturels ont d’ailleurs le vent en poupe, et c’est sûrement parce qu’ils en valent bien la peine !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here