UTICA : adhésion à Global Compact des Nations Unies

UTICA Pacte Mondial Nations Unies

« ODD et le secteur privé », tel est le thème du séminaire organisé, aujourd’hui, par l’UTICA.  Et ce, en présence de son président Samir Majoul, le Coordonnateur résident des Nations Unies en Tunisie Diego Zorilla et le président de l’IRSET et du réseau Pacte Mondial Tunisie, Sami Marrouki.

A cette occasion, Samir Majoul a signé la lettre d’adhésion de l’UTICA adressée à António Guterres, Secrétaire général de l’ONU. Par cette lettre, la centrale patronale adhère officiellement à Global Compact. Tout en annonçant son engagement pour les ODD et l’Agenda 2030. Ainsi que son objectif de doubler le nombre des entreprises adhérentes dans les trois prochaines années.

A l’issue de cette adhésion, l’Union s’engage à œuvrer à la mise en œuvre des principes du pacte mondial et des ODD. Notamment dans ses activités syndicales et au sein des entreprises économiques affiliées.

Dans ce cadre, M. Majoul s’est félicité du partenariat entre l’UTICA et le système des Nations Unies en Tunisie, et avec l’Institut pour la RSE Tunisienne (IRSET). Cette dernière est responsable de la gestion du réseau Global Compact en Tunisie.

Ce partenariat vise, selon ses propos, le renforcement de l’engagement des entreprises privées au Pacte Mondial des Nations Unies. Et les encourage à adhérer à la stratégie de développement durable (Agenda 2030).

Il a également salué le partenariat de l’UTICA avec ses partenaires patronaux et institutionnels. Et ce, dans les domaines se rattachant aux ODD.

En outre, Samir Majoul a affirmé que le secteur privé est la locomotive du développement et du progrès. Créateur de la valeur et de la richesse, il offre des postes d’emploi pour les jeunes. Il produit des biens et services facilitant et améliorant la vie des populations. Et il fait aussi véhiculer un ensemble de valeurs humaines et universelles…

Renforcer le réseau tunisien au Pacte Mondial des Nations Unies

 » Aujourd’hui, nous devons réunir nos forces, pour booster les adhésions des entreprises. Ainsi pour renforcer le réseau tunisien au Pacte Mondial des Nations Unies. Un réseau qui cherche à faire de la durabilité de l’entreprise une force transformatrice dans la réalisation d’un avenir sûr, durable et partagé », a t-il déclaré.

Et d’ajouter :  » L’Agenda 2030 des ODD est une opportunité pour les entreprises privées. Et de ces objectifs ne sera possible qu’avec un réel PPP. Tout en levant les tabous et en éliminant les obstacles « .

Au final, il a souligné:  » Nous pouvons surmonter les insuffisances avec un Etat fort, juste et transparent. Ainsi qu’avec un secteur privé compétitif, un secteur public efficace, productif et bien gouverné. Nous pouvons aussi atteindre les ODD « .

De son côté, Diego Zorilla a évoqué la cohérence entre les valeurs des Nations Unies et les valeurs adoptées par la Tunisie après sa révolution. Il a remercié l’UTICA pour son adhésion au Global Compact. Une adhésion qui vise une plus grande protection de l’environnement. Aussi bien un renforcement de la lutte contre la corruption qui coûte 5% du PIB mondial et impacte négativement le secteur privé.

Il a précisé que l’ONU appelle toutes les entreprises à adhérer aux 10 principes du Global Compact et aux principes des ODD. Ces dernières constituent un ensemble de processus pour un développement durable de l’humanité. Et elles sont en corrélation avec les objectifs de l’Agenda 2030.

Pour sa part, Sami Marrouki a présenté le Pacte Mondial lancé par les Nations Unies en 2000. Ce Pacte Mondial vise à encourager les entreprises à s’engager sur la voie de la RSE. Il vise également à mettre en œuvre les principes des ODD.

Et de conclure que la Tunisie a adopté une stratégie nationale de la RSE, soulignant que l’adhésion de l’UTICA au Pacte est une fierté.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here