Jaber Ben Attouch : « La panique engendrée par le récent accident impactera les excursions au Nord-Ouest »

La commission du transport touristique relevant de la Fédération tunisienne des agences de voyages – FTAV se réunissait, le 4 décembre, au siège de la fédération.

A l’issue de cette rencontre, la commission du transport demandera une réunion avec le ministre du Transport par intérim et le ministre du tourisme. Et ce, pour examiner la situation du secteur. L’objectif est de demander des explications sur les nouvelles mesures que le Chef de gouvernement envisage de mettre en place. C’est ce que confirme Jaber Ben Attouch

En effet, dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com, Jaber Ben Attouch souligne l’importance de la concertation avec les professionnels du secteur. Et ce, avant la mise en place des nouvelles mesures.

Lever le monopole des concessionnaires

A cet égard, il précise que la commission demandera de mettre en vigueur l’autorisation de l’importation du matériel roulant. Et ce, sans passer par les concessionnaires. Pour lui, cette mesure permettrait aux agences de voyage de renouveler leur parc. Il affirme que, sur le marché tunisien, il n’existe que quatre ou cinq modèles. Et qu’ils ne répondent pas toujours aux attentes des professionnels. De plus, à des prix qui ne sont pas négociables.

Par ailleurs, Jaber Ben Attouch déclare que l’Etat de panique qui règne actuellement impactera négativement l’organisation des voyages et des excursions au Nord-ouest. Sachant qu’il s’agit « d’une source de revenus pour les habitants de cette région », poursuit-il.

Tout en affirmant que le transport touristique est un transport sécurisé. Cependant, Ben Attcouh reconnait l’existence de quelques accidents. « Mais nous voulons que l’investigation dévoile la vérité et rien que la vérité », dit-il. Ainsi, il espère que le drame survenu récemment incitera les Tunisiens à passer par des agences de voyage catégorie A, agréés par l’Etat.

Car, rappelons que le premier bilan de l’accident de Amdoun dans le gouvernorat de Béja, fait état de 29 morts et 20 blessés. Alors que le porte-parole officiel de la direction de la Protection civile à Amdoun, Moez Triaa, faisait savoir que le bilan pourrait s’alourdir.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here