UTICA: un régime fiscal encourageant l’investissement et l’exportation s’impose

UTICA PLF 2020 SAMIR MAJOUL

Le projet de loi de finances- PLF 2020- n’encourage pas l’investissement. C’est ce qu’annonce Samir Majoul, président de l’UTICA. Et ce, lors d’une séance d’audition d’une délégation de la centrale patronale par la commission provisoire des finances.

En effet, le président de l’UTICA a affirmé qu’il est nécessaire d’adopter un régime fiscal encourageant l’investissement, l’exportation et la création d’emploi.

Il a, par ailleurs, critiqué la préparation du PLF 2020 au moment des échéances électorales. Et ce, en appelant à séparer le calendrier des deux échéances. Notamment pour que chaque gouvernement procède à la préparation de la LF qu’il mettra en oeuvre.

En outre, Samir Majoul a critiqué les mesures fiscales relatives au secteur privé. Dans ce sens, il a appelé à exonérer les recettes des entreprises réinvesties. Le but est, selon ses dires, d’encourager l’investissement.

De même, le responsable a pointé du doigt la direction de la fiscalité qui traite dans le secret total la législation fiscale. D’où l’adoption de certaines lois illogiques, selon certains membres de la délégation de l’UTICA.

Dans le même sillage, il a réclamé le paiement, dans les plus brefs délais, des dus des entreprises et de leurs intérêts auprès de l’Etat. Ce dernier est, quant à lui, appelé à créer une ligne de crédit pour aider les entreprises en difficulté.

En effet, le président de la centrale patronale a proposé l’annulation de la TVA sur les équipements importés. Ainsi que des pénalités de retard dans les secteurs des travaux publics et de l’habitat. S’ajoute à cela l’amélioration du pouvoir d’achat dans les secteurs de l’électroménager. Et ce, en encourageant les commerçants du secteur privé à réduire les prix.

En ce qui concerne l’économie parallèle, il a évoqué la nécessité de lutter contre ce secteur et sa concurrence déloyale. Tout en recommandant d’alléger la pression fiscale pour encourager les commerçants informels à régulariser leur situation.

Au final, M. Majoul a appelé à éliminer les obstacles entravant l’acquisition par des étrangers de logements en Tunisie. L’objectif est de dynamiser le secteur de la promotion immobilière et d’améliorer sa rentabilité.

(Avec TAP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here