FAO-UE-Tunisie : un nouveau projet pour améliorer la compétitivité des produits agricoles

Cepex Exportations tunisiennes

Le projet « Appui aux services de contrôle officiel » vient à point nommé. C’est un projet que finance l’UE. Et mis en oeuvre par la FAO. Objectif: apporter un appui complémentaire aux services de contrôle officiel de la qualité sanitaire des produits animaux et végétaux en Tunisie.

Philippe Ankers, coordinateur de la FAO en Afrique du Nord et Représentant pour la Tunisie a souligné que ce projet dénote une volonté d’améliorer les performances et la gouvernance des services de contrôle officiel des produits animaux et végétaux. En outre, Ankers s’est dit persuadé que celui-ci apportera sa pierre à l’édifice. « Ce projet permettra de renforcer les efforts louables de la Tunisie dans la lutte et la prévention des maladies animales ainsi que l’amélioration de la qualité sanitaire des aliments », dit-il.

Plan d’action stratégique sanitaire et phytosanitaire

En effet, ce projet s’inscrit dans le cadre du Programme d’appui à la compétitivité des exportations. Un programme qui vise à soutenir la croissance économique et l’emploi. Et ce, à travers une intégration accrue de l’économie tunisienne dans l’espace européen et mondial.

A travers ce programme, un plan d’action stratégique sanitaire et phytosanitaire sera mis en œuvre. Il permettra une coordination interministérielle. Il s’agit des ministères de l’Agriculture, de la Santé et du Commerce.

Jean-Pierre Sacaze, Chef de la section développement régional, social et rural de l’Union européenne, a rappelé l’urgence de mettre à jour les plans de contrôle officiels. Ces plans, dit-il, valorisent les analyses de risques. Ils optimisent toutes les ressources disponibles pour un plan d’échantillonnage et d’analyses qui soit adapté au contexte et aux priorités.

Une priorité pour l’économie rurale

M. Boubaker Karray, directeur de cabinet auprès du ministre de l’Agriculture, a souligné le besoin de produits tunisiens compétitifs. Une priorité pour l’économie rurale. Et d’ajouter que ce projet appuiera la démarche de la Tunisie vers la qualité totale.

Notons que la FAO a été retenue par l’UE et le gouvernement tunisien pour la mise en œuvre de ce projet. En effet, elle va pouvoir faire montre de toute son expertise dans ce domaine. Pour les aspects phytosanitaires, la FAO collabore aussi étroitement avec de nombreux partenaires. Et ce, notamment dans le cadre de la Convention internationale de la Protection des Végétaux.

Il sera également question de fournir une assistance technique pour l’enregistrement des Unités de Production Primaires. Et ce, dans le cadre d’un système national pour une meilleure traçabilité des produits.

Notons que l’accréditation ISO 17025 des laboratoires officiels se fera suite au renforcement des capacités techniques et matérielles des services vétérinaires et phytosanitaires pour les analyses essentielles.

Enfin, un réseau national sera soutenu. Il inclura des postes de contrôle frontaliers, des stations de quarantaine et des postes d’inspection dotés du matériel nécessaire aux contrôles vétérinaires. Un guichet unique sera fonctionnel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here