L’Atuge au féminin inspiring avec Nejla Moalla Harrouch

women

Elles ont quelque chose de commun, elles sont brillantes, ambitieuses, intelligentes, leurs success stories parlent d’elles mêmes. C’est dans le cadre d’une série de rencontres avec des femmes qui ont réussi. Et qui parlent de leur  expérience, mais aussi de leur parcours. 

L’Atuge met l’accent sur les modèles de réussite au féminin. Tel est le débat lancé lors de la soirée, rehaussé par la présence de la première invitée Nejla Moalla Harrouch,  Directeur Général d’Assurances BIAT. L’événement n’est que le premier d’une série de rencontres avec des femmes qui ont réussi. Et dont le mérite est d’autant plus mis en valeur lorsqu’elles parlent de leur parcours plein d’obstacles. Elles ont souvent dû prendre sur elles-mêmes pour ne pas jeter l’éponge. 

Lors de cette soirée, outre le groupe des femmes de l’Atuge,  étaient présentes des économistes, ingénieures, financières, chercheurs, enseignantes, des ministres, et bien d’autres… 

Ines Hallab, membre du conseil d’administration de l’Atuge, responsable du Club Atuge au féminin, revient sur l’idée de créer un club dans le but est de mettre en valeur les femmes Atugéennes. Aujourd’hui démarre une session Inspiring.  L’idée derrière est d’identifier les ingrédients de la réussite à travers le récit d’uns success story. En l’occurrence celle de Nejla Moalla Harrouch. 

Pourquoi Nejla Moalla Harrouch? 

Mme Hallab répond : « Ce qui m’a plu chez elle c’est sa capacité d’adaptation, son parcours et sa capacité rapide de s’adapter et être au plus haut de l’échelle ».

Nejla Moalla Harrouch, Diplômée de l’École Polytechnique (France) en 1985 et de l’École Nationale Supérieure des Mines de Paris en 1987, démarre sa carrière en tant qu’analyste à la direction des affaires industrielles de la Banque Paribas à Paris. 

De retour à Tunis, elle rejoint la Banque internationale arabe de Tunisie (BIAT) où elle occupe plusieurs postes à responsabilité. Ainsi, entre 1994 et 2006, elle est directrice du budget et du contrôle de gestion, puis devient responsable du département crédit entre 2006 et 2008. 

Atuge au fémininA partir de 2008, elle est coordinatrice des métiers du projet de refonte du système d’information de la banque jusqu’en 2012. Où elle prend en charge le département maîtrise d’ouvrage et coordination des métiers. 

En outre, en janvier 2014, elle est nommée ministre du Commerce et de l’Artisanat au sein du gouvernement Mehdi Jomaa, en tant qu’indépendante. Après son passage au gouvernement, Nejla Moalla Harrouch est nommée Directeur Général d’Assurances BIAT.

Un challenge ça se ne refuse pas

Revenant sur son parcours de ministre, elle souligne dans une déclaration à leconomistemaghrebin.com, « On ne planifie pas le parcours d’une carrière. Cette nomination si inattendue, je l’ai sentie comme  un challenge. Et un challenge ça se ne refuse pas mais surtout quand on veut servir le pays nous devons tous nous mobiliser. Je ne suis pas du tout un politique. Le gouvernement Jomaâ auquel j’ai participé était un gouvernement technocrates. Mais j’ajouterais, ce qui m’a beaucoup aidée c’est que nous étions une équipe unie ». 

Elle poursuit: « On avait des objectifs très précis et une feuille de route. Pendant tout notre parcours on s’y est tenu. Je pense que pour réussir, il faut se fixer des priorités. Car les objectifs sont les mêmes, mais la manière d’y arriver est différente.  Et surtout il faut être très efficace ». 

Si aujourd’hui la femme tunisienne ne paraît pas au-devant de la scène politique, elle rayonne dans d’autres secteurs. Tout aussi importants sinon plus.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here