Contrat Karama : diminution du nombre des bénéficiaires en 2019

contrat-karama-aneti-

L’Agence nationale pour l’emploi et le travail indépendant (ANETI) vient de publier les résultats d’une récente étude sur l’emploi.

En effet, le nombre des personnes bénéficiant du contrat Karama a diminué de 4,5% durant les neuf derniers mois. Selon l’ANETI, au neuf premiers mois, 76% du nombre des recrus sont des femmes.Le nombre de recrus n’a pas, en effet, dépassé les 11 357 face à 11 887 durant la même période de l’année dernière.

Selon la même étude, 24,9% de ces nouveaux recrus sont issus de filières littéraires et sociales. 24,2% sont des diplômés de filières économiques et financières. 22,7% d’entre eux ont fait des études dans des spécialités techniques.

En revanche, la spécialité des sciences agricoles et vétérinaires était la plus faible en termes de bénéfice de ces contrats avec 2,76%, suivie des filières juridiques avec 4,08% et de la santé 4,38%.

Pour rappel, le programme du Contrat Karama (Contrat-dignité) vise à faciliter l’intégration des diplômés de l’enseignement supérieur en chômage depuis, au moins, deux ans.

Il permet aux bénéficiaires de toucher un salaire mensuel net d’au moins 600 dinars, payés par l’employeur avec les possibilités de formation de manière à leur permettre de développer leurs compétences professionnelles.

Les demandeurs d’emploi en hausse

Durant les 9 derniers moi, les demandes d’emploi a augmenté de 6%. En effet, le nombre des demandes d’emploi enregistré auprès de l’ANETI est de l’ordre de 137.109 mille demandes contre 129.409 mille demandes durant la même période de l’année dernière.

Notons que le nombre des demandeurs d’emploi inscrits depuis deux ans dans les bureaux d’emploi est de l’ordre de 72.2% de l’ensemble des demandes d’emploi.

S’agissant des demandes d’emploi déposées par les diplômés de l’enseignement supérieur le nombre a atteint 62.195 mille demandes. 25.572 de l’enseignement supérieur spécialisés en sciences et technologie. 18.030 sont diplômés en gestion et droit. 13.958 diplômés en lettres et sciences humaines et 2.115 en médecine et autres spécialités paramédicales.

Rappelons que le taux de chômage parmi les diplômés de l’enseignement supérieur durant le troisième trimestre de l’année en cours est de l’ordre de 28.6%.

E.M avec TAP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here