Gafsa reprendra le rythme normal de production du phosphate

CPG phosphate - l'économiste maghrébin

Qui dit Gafsa dit production du phosphate. Le nouveau DG de la Compagnie des phosphates de Gafsa (CPG), Ali Khemili annonce la couleur. En effet, au cours de la prochaine période, il mettra tout en oeuvre pour retrouver le rythme normal de production du phosphate. Afin de le commercialiser auprès des clients de la compagnie, dans les meilleures conditions.

Ainsi, l’objectif est de retrouver une bonne production de phosphate. De ce fait, Ali Khemili a souligné la nécessité de mettre fin aux problèmes sociaux au sein de la Compagnie.

Tout d’abord, il veut surmonter les difficultés financières auxquelles fait face la compagnie.
D’ailleurs, la production de phosphate devra atteindre 3,8 millions de tonnes vers la fin 2019; contre un volume de 2,1 millions de tonnes en 2018, selon les estimations de la CPG.

De plus, il a ajouté que la CPG rencontrera des acteurs locaux et des représentants de la société civile. Elle tiendra des réunions de dialogue sociétal dans diverses régions de Gafsa. Et ce, en vue de coordonner les efforts de tous les parties. Afin de parvenir à réaliser un saut qualitatif et quantitatif de cette activité.

Rappelons que les pertes du GCT proviennent essentiellement des salaires de l’activité environnement et de la subvention accordée par le groupe à l’agriculture tunisienne estimée à 100 millions de dinars par an.

La seule solution pour résoudre les problèmes financiers de la CPG, c’est le retour au travail et à la création de la richesse », affirme le ministre Slim Feriani. Et d’ajouter: « Les recrutements seront respectés, mais il est inacceptable d’augmenter les recrutements alors que la production est en baisse. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here