Imed Daïmi porte plainte contre un employé de la Transtu

Imed Daïmi

Imed Daïmi, un des dirigeants du parti Harak Tounes el Irada, annonçait l’arrestation d’un employé de la société Transtu. Et ce, dans la journée du mardi 29 octobre, sur les ondes radiophoniques.

Ainsi, selon Imed Daïmi, cette arrestation intervient à la suite d’une plainte qu’il avait déposé auprès du pôle judiciaire financier. On soupçonnerait l’employé dans des affaires d’escroquerie, de fraudes et de manipulations financières. 

Par ailleurs, M. Daïmi fait savoir que l’opinion publique sera informée des dessous de ce dossier et des pertes colossales. 

En effet, il estime que la société a subi des pertes considérables. Et qu’il est important de dévoiler les dessous. D’ailleurs, Imed Daïmi  annonce des pertes estimées à pas moins de 16 millions de dinars.

800 millions de dinars de dettes de la Transtu

Rappelons qu’il y a plus d’un an, Transtu annonçait la somme de 800 millions de dinars de dettes.

Autrement dit, la société se trouve dans l’incapacité d’honorer ses engagements auprès de ses fournisseurs; avec un parc de bus à 60% en mauvais état. Il est évident qu’elle ne cesse à ce jour d’enregistrer des pertes

Entre les grèves sans préavis de temps en temps et le climat social instable, il y a de quoi se poser des questions sur son avenir.

En outre, la Transtu n’a pas cessé de subir des pertes considérables après 2011, vu les recrutements abusifs et les pertes occasionnées par la resquille. Elles atteignent, entre 2010 et 2014, 525 MD. Le record des pertes s’établissait en 2013 avec un déficit cumulé de 460 millions de dinars. Sans parler du prix des tickets qui n’a pas été revu à la hausse depuis 2010.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here