Abir Moussi décline l’invitation de Kaïs Saïed et en explique les raisons

PDL

Abir Moussi, présidente du parti Destourien libre justifie sa position vis-à-vis de la rencontre avec le président de la République Kaïs Saïed.

Tout d’abord, Abir Moussi revient sur le discours du président de la République, lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui au siège du parti.  Elle estime que les déclarations du président sont ambiguës. « On ignore comment il va se comporter vis-à-vis de plusieurs dossiers, dont la lutte contre le terrorisme », dit-elle.

Elle a souligné que son manque de clarté nécessite des réponses; notamment par rapport à ses relations présumées avec le mouvement Ennahdha.

Cela dit, Abir Moussi a souligné que le discours du président de la République comprend des points du programme électoral du PDL, dont la lutte antiterroriste et la préservation des droits de la femme.

Elle précise: « Notre principe est clair. Nous demandons la non ingérence des autres pays dans nos affaires. Nous devons toujours préserver les acquis de la Tunisie. Tout comme nous avons toujours placé notre diplomatie en avant. Cela dit, il y a une crainte car à l’heure actuelle, le président jusqu’à présent n’a fait qu’annoncer des slogans. Pour nous, il faut respecter notre diplomatie qui ne s’immisce jamais dans les affaires des autres pays. »

Quant à la rencontre avec le président de la République, elle précise que sa position est ferme. « Attendons de voir qui seront ses conseillers. Comme on dit wait and see. Mais ce qui est sûr, nous ne discuterons jamais avec les révolutionnaires, les frères musulmans ».

Sur la question de la composition du gouvernement, elle précise: « Nous serons dans l’opposition ».

Enfin, Mme Moussi conclut: « La première chose que j’aimerais voir  est la mise en oeuvre d’une stratégie de lutte contre le terrorisme. »

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here