Affaire Thomas Cook : l’UNIH soutient les hôteliers dans le recouvrements de leurs créances

Thomas Cook l’UNIH l'endettement- l'économiste maghrebin

L’UNIH annonce qu’elle « suit avec beaucoup d’attention et d’inquiétude les conséquences néfastes de la faillite du tour opérateur international Thomas Cook, sur le tourisme tunisien en général et l’hôtellerie tunisienne en particulier ».

En effet, l’UNIH considère que chaque hôtelier est dans son droit le plus absolu de réclamer ses créances. Et de chercher, par tous les moyens légaux et légitimes, à défendre directement ses droits. Surtout qu’il s’agit d’une opération commerciale entre deux partenaires privés. Dans ce contexte, l’UNIH exprime son soutien à toute action menée par chaque hôtelier victime de la faillite de Thomas Cook; et ce, pour le recouvrement de ses dettes.

Par ailleurs, l’UNIH appelle tous les hôteliers à rejoindre ses rangs pour une plus grande concertation. En vue de la mise en place d’une stratégie globale de commercialisation du produit hôtelier, basée sur la qualité et la rentabilité.

Car, l’UNIH a pour objectif de prendre soin et veiller aux préoccupations des propriétaires d’hôtels et d’hébergements touristiques sur tout le territoire tunisien.

Ainsi, cette organisation patronale professionnelle œuvre au développement et à la promotion du secteur hôtelier. Et ce, sur les plans de l’investissement, l’exploitation et les ressources humaines. En tenant compte de toutes ces composantes dans la gestion et la gouvernance.

Enfin, sa stratégie vise notamment la réhabilitation du produit hôtelier tunisien et sa remise à niveau. Pour lui rendre sa compétitivité et le rendre plus concurrentiel. Afin qu’il devienne attractif et rentable.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here