Tunisie -musique : coup d’envoi des JMC 2019

JMC 2019 - l'économiste maghrébin

Le coup d’envoi de la 6ème édition des Journées Musicales de Carthage (JMC 2019 ) a été donné, vendredi soir.  Le compositeur tunisien de renommée internationale Amine Bouhafa a assuré le spectacle d’ouverture

En effet, JMC 2019 se poursuit  jusqu’au 18 octobre prochain.  L’édition 2019 des JMC se veut une occasion pour découvrir des spectacles venant de 14 pays.  Avec une compétition officielle regroupant 13 spectacles dont 9 spectacles tunisiens et 4 étrangers.

« La musique arabo-andalouse « Malouf » fait son entrée dans cette nouvelle édition des JMC. D’ailleurs, elle figure dans la compétition officielle  « JMC Malouf » et des spectacles off ». Annonce directeur de l’événement.

Par ailleurs, lors de la cérémonie d’ouverture,  un hommage a été rendu aux artistes célèbres qui viennent de quitter récemment la scène artistique tunisienne et arabe. Il s’agit de  Chawki Mejri (Tunisie), Lotfi Jormana (Tunisie), Rachid Taha (Algérie), Hassan Dahmani (Tunisie), Rim Banna (Palestine) et Mounira Hamdi (Tunisie). A cette occasion, le ministre des affaires culturelles Mohamed Zine El Abidine a décerné un hommage posthume à la chanteuse Mounira Hamdi.  Et qui a été remis à son fils.

Le compositeur et pianiste  Amine Bouhafa a tenu à exprimer son émotion. D’ailleurs, il s’agit de la première fois où il se produit devant le  public de son pays natal.

D’ailleurs, Bouhafa a transporté le public de l’opéra dans son univers musical.  Accompagné par l’Orchestre Symphonique Tunisien sous la direction de Mohamed Bouslama , le pianiste a joué ses compositions de ses films les plus connus comme du film « Timbuktu » du malien Abderrahmane Sissako et dont il a reçu le césar de la meilleure musique originale en 2015. Les musiques des feuilletons arabes étaient au rendez-vous  à l’instar de « Tariki », « Grand hôtel » ou encore « Bab El Khalk ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here