Riadh Sidaoui : “Le système parlementaire déstabilise la vie politique”

Riadh sidaoui
Le politologue tunisien Riadh Sidaoui.

Pour mieux comprendre le contexte  des élections législatives, Riadh Sidaoui, politologue et directeur du Centre Arabe de Recherche et d’analyse politique CARAPS livre son analyse sur le sujet. Quels sont les enjeux d’aujourd’hui? Et bien d’autres questions.

Riadh Sidaoui revient sur le taux de participation des électeurs, qui selon lui, “n’est pas catastrophique”.

Il précise dans ce contexte: “Plus de 40% de taux de participation, ce n’est pas catastrophique. Je vous donne un exemple, en Suisse, nous n’avons eu que 30%. Il s’agit d’un phénomène mondial, le taux de participation n’atteint plus 60%”.

Par ailleurs, il souligne: “Il y aura une nouvelle coalition, mais pour composer un gouvernement, il faudra au moins cinq partis politiques.”

De plus, il ajoute: “Le système parlementaire a une qualité et un défaut. Il déstabilise la vie politique”.

Vous trouverez ci-dessous l’interview en format vidéo:

D’ailleurs, il affirme dans un sens que la responsabilité émane de la classe politique tunisienne. Il précise: “Le pouvoir émane, dans tous les cas de figure, des élections législatives.”

Enfin, il conclut: “Le système parlementaire est une garantie contre la dictature. Mais en même temps, il a ce défaut de vivre toujours dans le stress politique. Car, on ne peut pas facilement composer un gouvernement.”

Rappelons que le sondage de Sigma Conseil place Ennahdha en tête,  suivi de Qalb Tounes.

Article précédentLe nouveau Spa restaurant lounge Divya Jeevan ouvre ses portes
Article suivantBoycott de la cherté : des paroles en l’air ou une tempête en vue
Nadia Dejoui
Nadia Dejoui, travaille depuis plus de 3 ans comme journaliste politique à l’Economiste maghrébin. Diplômée de l’ESJ-Paris-Tunis ( 2012), elle a acquis de l'expérience comme journaliste free-lance pour plusieurs sites d'actualité comme Webdo , Tunisie Numérique, Direct info et Mena-Post. Elle est passionnée par l’écriture créative et la gastronomie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here