Le projet ELIFE inaugure son premier centre à Siliana

projet elife - l'économiste maghrébin
Cérémonie de l'inauguration du centre ELIFE à Siliana

La Fondation Tunisie pour le Développement (FTD) a inauguré le premier centre du projet ELIFE, dans le gouvernorat de Siliana.

En effet, l’Agence Française de Développement cofinance le projet ELIFE. Ce premier centre de Siliana accueille depuis fin juin 250 jeunes diplômés en situation de chômage.

Après 12 mois d’une formation pratique innovante sur le plan pédagogique et complémentaire à leur formation initiale dans un Institut Supérieur d’Etudes Technologiques (ISET), ces jeunes seront dotés de compétences recherchées par les entreprises du secteur du numérique.

Le dispositif pourra accueillir à terme jusqu’à 5000 jeunes par an dans dix centres régionaux. C’est ce qu’affirme l’AFD, dans un communiqué rendu public, hier 3 octobre.

Ces 12 mois de formation comprennent également un enseignement en langues et techniques de communication. Au menu, un renforcement de la capacité en programmation informatique. Au niveau du plan pratique, le programme prévoit une période de professionnalisation de six mois. Des entreprises partenaires du programme assureront l’encadrement de la période pratique.

Le projet ELIFE répond aux attentes du marché du travail

En effet, la France à travers l’AFD, contribue au projet ELIFE à hauteur de 2,9 millions d’euros, sous forme de subvention. Ils permettront de financer l’acquisition de la totalité des équipements informatiques de pointe des dix centres ELIFE. 100 000 euros ont également été mobilisés par l’AFD pour appuyer un partenariat entre les centres ELIFE et la Grande Ecole du Numérique (GEN), groupement d’intérêt public français. Et ce, dans le but d’assurer un suivi rapproché de l’insertion professionnelle des jeunes en sortie de formation.

Les appuis de l’AFD s’inscrivent dans le cadre des annonces faites par le Président de la République française à l’occasion de sa visite d’Etat début 2018, portant sur le soutien de la France à la jeunesse, l’entrepreneuriat et la création d’emploi, notamment dans le numérique, en Tunisie.

Un deuxième centre devrait ouvrir avant fin 2019 à Béja. Le projet prévoit également l’ouverture de nouveaux centres supplémentaires en 2020. Il s’agit de lancer quatre centres régionaux (Kairouan, Tozeur, Sidi Bouzid, Djerba).

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here