Le mouvement Tunisie en avant refuse la démission de Abid Briki

Abid Briki

Le Conseil du mouvement Tunisie en avant rejette la démission de Abid Briki, secrétaire général du mouvement.

Selon le mouvement, la démission de Abid Briki ne devrait pas avoir lieu. Car, il reste à poursuivre les activités de toutes les structures du parti. A commencer par la participation active à la réussite de la campagne législative.

Par ailleurs, le parti condamne l’agression du comité de défense de Chokri Belaïd et de Mohamed Brahmi. Rappelons qu’ils demandaient de révéler la vérité sur le dossier de « l’appareil secret » du mouvement Ennahdha. De ce fait, le comité appelle à l’ouverture d’une enquête populaire.

Notons que Abid Briki a remis sa démission au Secrétariat général de son parti après les résultats du premier tour, avec 0,17% des voix.

D’ailleurs, comme il l’avait annoncé au moment où il présentait sa candidature. A savoir qu’il quitterait définitivement la vie politique au cas où il obtiendrait un résultat au-dessous des 3% au premier tour de la présidentielle. Chose promise chose due.

Lors de sa campagne, il avait déclaré qu’il comptait nommer un chef militaire à la tête du ministère de la Défense. Afin de tenir à l’écart le ministère de la Défense des tensions politiques. De plus, il aurait proposé la nomination d’une femme à la tête du ministère des Affaires étrangères. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here