Le projet « Hajti Bik » appui les investisseurs tunisiens à l’étranger

tunisiens-à-l'étranger-

Ouvert le 9 septembre dernier, l’appel à candidature relatif au programme de polarisation des investisseurs tunisiens résidant à l’étranger se poursuit jusqu’au 29 septembre. C’est ce qu’annonçaient jeudi, les initiateurs du programme « Hajti Bik » sur le réseau social Facebook.

Ainsi, le coût de ce projet s’élève à 2,9 millions d’euros (environ 9,3 millions de dinars). L’Organisation internationale pour la migration (OIM) se chargera de sa mise en oeuvre. Dans ce cadre, une sélection de 70 projets aura lieu. Ils bénéficieront d’un accompagnement d’une année et d’une formation pour les investisseurs. Au programme, des réunions directes avec ceux qui souhaitent établir un partenariat avec des investisseurs tunisiens à l’étranger, notamment en Italie.

Par ailleurs, l’équipe du projet Hajti Bik appuie les candidats à travers une vidéo. Elle illustre les étapes à suivre et clarifie certaines lacunes. Et ce, à la suite des demandes des entreprises intéressées. Avec pour objectif de les assister pendant l’envoi de leurs candidatures.

En effet, l’OIM fournit également un financement supplémentaire d’un montant égal aux fonds mobilisés par l’investisseur. Son plafond est de 10 mille euros par projet et le financement peut prendre deux formes. Soit une subvention à l’investissement, soit une subvention à l’exploitation.

Au final, ce projet vise à contribuer au développement économique des régions du nord-ouest et du sud-est du pays. Et ce, à travers la mobilisation des expatriés tunisiens à l’étranger. Il bénéficiera du financement de l’Agence Italienne AICS. Celle-ci procédera à l’identification des activités économiques à haute valeur ajoutée. De même qu’à la sélection des investisseurs. L’agence italienne planifiera aussi des opérations d’accompagnement durant les différentes étapes du projet.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here