Ahmed Seddik : il faut respecter la volonté du peuple

ahmed seddik - l'économiste maghrebin

Le porte-parole de la Coalition du front populaire Ahmed Seddik a estimé  que les résultats de la présidentielle anticipée sont logiques.

Intervenant dans le cadre d’une émission sur El Hiwar Ettounsi, Ahmed Seddik a affirmé que même les partis politiques qui ont utilisé les ressources de l’Etat et disposent de grands moyens financiers n’ont pas pu remporter un taux de vote respectable.

Ainsi, le résultat du candidat Mongi Rahoui  (1,2% des voix) s’inscrit dans le même contexte d’après lui.  Il affirme  que la coalition n’a pas été surprise par ces résultats:   « Ce  résultat reflète l’état d’esprit des électeurs », estime-il. En ajoutant : « Il s’agit d’un vote sanction et une réaction contre des déceptions successives ».

Les Tunisiens ont voté pour un candidat qui ne dispose d’aucun moyen financier, à savoir Kaïs Saïd.  Alors que d’autres ont voté pour Nabil Karoui estimant qu’il répond à leurs attentes. Les électeurs ont rejeté les partis politiques, selon lui. Revenant sur la problématique de l’anti-système, il a affirmé que le candidat Nabil Karoui ne fait pas partie de l’anti-système.

Par ailleurs, il a affirmé que tous les candidats à la présidentielle doivent respecter la volonté du peuple tunisien. Dans le même sillage, Ahmed Seddik considère que plusieurs candidats ont eu recours à des moyens illégaux et peu loyaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here