Election présidentielle 2019 : chiffres, dates clés et principales étapes

urnes élection présidentielle L'Economiste Maghrébin

Plus de 7 millions d’électeurs inscrits au registre électoral sont appelés à se rendre aux urnes, dimanche 15 septembre, pour élire, pour la deuxième fois depuis 2011, un président de la République parmi vingt-six candidats.

De ce fait, le bulletin de vote comporte le classement de ces 26 candidats, leurs noms et leurs photos malgré le retrait des candidatures de Slim Riahi et de Mohsen Marzouk vendredi peu avant minuit, un jour précédant l’élection présidentielle.

Le vote des Tunisiens à l’étranger prévu les 13, 14 et 15 septembre a débuté jeudi 12 septembre à 23H00 (heure locale) à Sidney, en Australie, en raison du décalage horaire. Le dernier bureau à fermer ses portes est à San Francisco (USA).

Au cours de ce scrutin au suffrage universel, le candidat présidentiable doit obtenir la majorité absolue des voix pour être élu au premier tour. Dans le cas contraire, les deux candidats ayant le plus de voix se confronteront lors d’un second tour dont la date est encore à préciser.

Scrutin présidentiel : dates clés

  • 29 mars 2019 : l’ISIE décide de tenir l’élection présidentielle le 17 novembre 2019.
  • 25 juillet 2019 : Décès du président de la République Béji Caïd Essebsi.
  • 30 juillet 2019 : Une nouvelle date est fixée pour l’élection présidentielle anticipée (premier tour), à l’intérieur du pays, soit le 15 septembre 2019.
  • 31 juillet 2019 : Le président de la République par intérim Mohamed Ennaceur signe le décret portant convocation des électeurs à l’élection présidentielle anticipée.
  • 2 août 2019 : démarrage du dépôt des candidatures à l’élection présidentielle anticipée.
  • 9 août 2019 : Fin du dépôt des candidatures.
  • 17 août 2019 : l’ISIE ouvre un registre pour le dépôt des plaintes de citoyens ayant parrainé, involontairement, des candidats à la présidentielle.
  • 21 août 2019 : Signature d’un accord conjoint entre l’ISIE et la HAICA relatif aux règles de couverture de la campagne électorale présidentielle et législative.
  • 27 août 2019 : Publication de deux décrets gouvernementaux relatifs au plafond global autorisé pour les dépenses durant la campagne électorale
  • 31 août 2019 : L’ISIE annonce la liste définitive des candidats à la présidentielle anticipée (26 candidats).

– Tirage au sort relatif au passage des candidats à l’élection présidentielle anticipée de 2019 à la télévision nationale, dans des spots d’expression directe, ainsi que le tirage au sort relatif au Grand débat (Mounadhara)

  • 2 septembre 2019 : Début de la campagne électorale des candidats à la présidentielle anticipée pour se poursuivre jusqu’au 13 septembre.
  • 5 septembre 2019 : L’ISIE publie des détails relatifs au plafond des dépenses de la campagnes électorale pour le premier et second tour.
  • 7 septembre 2019 : élaboration d’un dictionnaire électoral en langage des signes et un manuel en transcription Braille.
  • 9 septembre 2019 : L’ISIE entame la distribution du matériel électoral.
  • 13 septembre soir à ‎minuit fin de la campagne électorale.
  • 14 septembre est décrété jour de silence ‎électoral alors que les Tunisiens sont invités à voter le jour d’après, dimanche 15 septembre.‎

Le scrutin présidentiel en chiffres

Voici 10 chiffes à connaître sur l’élection présidentielle anticipée :

  • 7 074 566 électeurs inscrits au registre électoral
  • 6 688 513 électeurs inscrits à l’intérieur de la Tunisie
  • 386 053 électeurs inscrits à l’étranger
  • 303 centres de vote à l’étranger (6 circonscriptions électorales dans 46 pays)
  • 4567 centres de vote en Tunisie
  • Plafond global des dépenses de la campagne électorale pour chaque candidat à la présidence (premier tour): 1 768 641 000 dinars dont 1 414 913 000 dinars à titre d’autofinancement;
  • Plafond de la subvention publique au titre de remboursement des dépenses de la campagne pour chaque candidat (premier tour): 176 864 000 dinars pour le candidat à la présidence ayant obtenu moins de 3 pc des suffrages exprimés après la proclamation des résultats définitifs;
  • Plafond global des dépenses de la campagne électorale pour le candidat à la présidence (deuxième tour): 1 061 184 000 dinars dont 848 947 000 dinars à titre d’autofinancement;
  • Plafond de la subvention publique au titre de remboursement des dépenses de la campagne pour chaque candidat (deuxième tour): 106 118 000 dinars;
  • Le plafond de la subvention publique pour chaque candidat au premier tour du scrutin présidentiel est fixé à 25 dinars pour chaque 1000 électeurs inscrits à l’intérieur du pays. Il est fixé à 15 dinars au deuxième tour du scrutin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here