îles Égates : des trésors de la première guerre punique entre Rome et Carthage découverts

bataille-navale-carthage-rome
RPM Nautical Foundation/Soprintendenza del Mare - Sicilia.

Au large de la côte ouest de la Sicile, les îles Egates furent les témoins de l’une des batailles les plus spectaculaires opposant Rome à Carthage. En 241 avant notre ère, la victoire de Rome sur Carthage mit pourtant fin à la première guerre punique.

De cette bataille, il ne restait aucune trace. Seulement les récits historiques dans les livres. Pourtant récemment, l’histoire a parlé ! L’association RPM Nautical Foundation vient de repêcher des vestiges appartenant à l’une des deux armées: une épée de fer, des casques d’époque, des béliers et des amphores.

Une bataille entre Rome et Carthage pour le contrôle de la Méditerranée

En Mars 241  av J.C., la Méditerranée connut l’une des défaites les plus dures pour Carthage. Grâce à la grande mobilité des navires romains, Rome a eu le dessus.

En effet, les Romains et les Carthaginois se disputaient le contrôle de la Méditerranée notamment au large de la Sicile. Le Consul Caius Lutatus Catulus commanda l’armada de vaisseaux romains et le Général Hannon le Grand la flotte de 250 navires carthaginois. Mais,  les soldats carthaginois n’étaient pas assez préparés pour les manoeuvrer. De plus, les Romains ont eu vent des ambitions carthaginoises. Ils allégèrent leurs navires pour les rendre plus rapides. Ils enlevèrent les mâts et les voiles et purent ainsi prendre les Carthaginois en embuscade. La grande expérience des marins romains et la mobilité de leurs navires leur ont permis de vaincre les Carthaginois. La défaite fut amère pour Carthage puisque  50 bateaux carthaginois ont été coulés, 70 capturés et environ 10.000 soldats prisonniers.De plus, Rome prit le pouvoir en Sicile et provoqua la chute du régime à Carthage.

14 années de fouilles et enfin la découverte des vestiges de la bataille:

La fondation RPMNF, un organisme à but non lucratif en charge de la recherche et de l’éducation en archéologie, débuta ses recherches en 2005. Mais l’immensité de la zone à couvrir et la nature du fond rocailleux retardèrent les fouilles.

En 2008, la découverte d’un rostre, le bélier d’un ancien vaisseau de guerre, a conforté l’équipe sur l’endroit de la bataille. En 2010, cinq rostres, des casques de bronze et des monticules d’amphores ont rajouté des précisions sur la violence de l’affrontement.  Durant la saison 2017-2018, les choses s’accélèrent avec la découverte d’une douzaine de nouveaux béliers , de nombreuses amphores et le partenariat scellé avec l’explorateur sous-marin mondial.

Le 22 juillet, une épée de 70 centimètres de long et cinq centimètres de large a été découverte. D’après les archéologues,  une centaine de bateaux de guerre ont coulé dont seulement dix-neuf ont été localisés. Les vestiges découverts seront exposés au musée de l’île de Favignana.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here