FIC 2019 : soirée mystique avec la troupe marocaine Hadhret Sidi Ben Aissa de Meknes

fic2019-hadhret sidi ben aissa de mekness

C’est avec une troupe de chants confrériques du Maroc que le public averti et connaisseur du Festival international de Carthage (FIC) a eu rendez-vous samedi 10 août 2019. A travers un voyage de spiritualité, de mysticisme et de divinité. Et ce, en compagnie de la troupe marocaine Hadhret Sidi Ben Aissa de Meknes.

Avec plus d’une trentaine de chanteurs et d’instrumentistes, cette troupe présentait pour la première fois dans son parcours, un spectacle de musique et de louanges fusionnant les chants traditionnels confrériques avec des sonorités d’instruments contemporains dont la batterie et l’orgue. Ce qui conférait à leur présentation une note de modernité qui ne tranche pas avec l’âme authentique du chant spirituel.

La troupe marocaine Hadhret Sidi Ben Aissa de Meknes a entamé une « Dakhla ». Tout en brandissant les « Rayets de Sidi Ben Aissa » avec des louanges au Prophète et des chants puisés dans le répertoire de la confrérie de Sidi Ben Aissa, sur des rythmes traditionnels marocains. La soirée s’est poursuivie avec plusieurs tableaux de transe et de Mjarred composés par le fondateur de cette troupe.

Cette troupe a été fondée en 2000 par des maîtres de la Tarika de Sidi Mhamed Ben Aissa de Meknes et la participation de plusieurs jeunes. Elle s’inspire des préceptes de la confrérie de la « Aissaoui » qui consacre la totalité de chants au Dikher. Très populaire au Maroc, elle est toujours présente dans les festivals ainsi que dans toutes les cérémonies religieuses nationales, régionales et même en privé.

Son fondateur a d’abord œuvré à enraciner cette pratique chez les jeunes en vue de préserver ce patrimoine tout en innovant en introduisant de la musique avec des instruments modernes pour lui ouvrir de nouveaux horizons lui permettant de participer à des festivals étrangers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here