Un 14 juillet sous le signe des deux rives de la Méditerranée

14 Juillet
Crédit photo: A l'occasion du 14 juillet G.B.A

Le 14 juillet est la fête nationale française qui célèbre la prise de la Bastille, le 14 juillet 1789. Comme chacun sait, elle reste encore aujourd’hui le symbole de la Révolution, un changement d’ère qui a mis  fin à la monarchie absolue et a fait des émules un peu partout dans le monde. Le rituel est égal à lui-même, une cérémonie sous le signe de la Méditerranée des deux rives.

A l’occasion de la fête du 14 juillet, l’Ambassadeur de France en Tunisie, Olivier Poivre d’Arvor, a mis l’accent lors de son discours sur l’importance de  l’économie équitable et d’une croissance durable et solidaire. 

Doubler les investissements pour les 3 ans à venir

 Emmanuel Macron, a rappelé l’ambassadeur,  a l’intention de doubler les investissements directs étrangers de la France en Tunisie pour les trois prochaines années. 

C’est pourquoi, a poursuivi l’ambassadeur, un groupe d’impulsion économique a été  lancé depuis juin dernier dans le but de relancer les investissements, créer des postes d’emploi et penser la mobilité professionnelle à travers des programmes d’échanges tout en insistant sur les compétences tunisiennes et limiter la fuite des cerveaux. 

   M. Poivre d’Arvor a  conclu son discours en mettant en exergue l’amitié qui lie les deux pays  en déclarant: « Seule l’amitié et l’amour ne s’achètent pas. Vive la Tunisie, vive la France, vive la grande famille franco-tunisienne et vive la Méditerranée qui nous relie ».

De son côté,  le chef du gouvernement, Youssef Chahed,  a prononcé un discours dans lequel il a réitéré l’amitié entre la Tunisie et la France. Il a rappelé que l’engagement de la Tunisie vise au renforcement des relations bilatérales et de coopération qu’elles soient  politiques, économiques ou diplomatiques.

Il a rappelé entre autres que la France est le  premier partenaire commercial et le premier pays générateur d’investissement, évoquant  la coopération multisectorielle devenue davantage structurée et renforcée, mettant l’accent sur le  développement socio-économique de la Tunisie.

La politique de la décentralisation

Il a également ajouté : « La politique de la décentralisation et l’appui au développement régional sont également au centre de la coopération entre les deux pays. »

Et ce, à travers la conversion de la dette en projets de développement alloué à la construction de l’hôpital polyvalent de Gafsa ainsi que le développement des réseaux décentralisés en faveur des villes et des régions.

En outre, M. Chahed a mis l’accent sur la lutte commune des deux pays contre le terrorisme en insistant sur l’engagement de la Tunisie à « remporter sa bataille contre l’obscurantisme et le terrorisme ».

Rappelons qu’ à l’occasion,  Renaud Muselier, président de la Région Sud/Provence-Alpes-Côte d’Azur, était présent, en visite officielle en Tunisie du 14 au 16 juillet, pour renforcer les relations entre le gouvernorat de Tunis et  la Région Sud/Provence-Alpes-Côte d’Azur.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here